Worthy

L'ouvrage:
Aaron est veuf depuis presque deux ans. Il vit avec son fils de quatre ans, Buddy. Ce soir-là, le père et le fils se rendent dans un drugstore où ils ont leurs habitudes. Buddy n'aime pas trop y aller parce qu'il faut laisser la chienne devant la porte, mais aussi parce que son père discute beaucoup avec Virginia, l'une des serveuses. C'est d'ailleurs ce soir-là qu'Aaron, pendant que Buddy donne à manger à leur chienne, invite Virginia à sortir avec lui, un de ces prochains jours. Cela enchante la jeune femme.
Aaron et elle ne pourront jamais sortir ensemble...

Dix-neuf ans plus tard, alors que Virginia vient tout juste de se fiancer, son chien de six ans disparaît. Dévastée, elle le cherche partout, colle des affiches en ville...

Critique:
Après avoir apprécié un livre de Catherine Ryan Hyde, j'ai voulu en essayer d'autres. Cette autrice est risquée: certains résumés de ses livres flirtent avec le niais. C'était un peu le cas pour «Worthy». Heureusement, j'ai trouvé que la romancière s'en sortait bien. Il y a un passage un peu mièvre, à mon avis, mais l'auteur le sauve en montrant que l'événement a débloqué Buddy concernant quelque chose. De plus, certains faits ôtent toute niaiserie à la chose. Par exemple, il est très facile de deviner (même si ce n'est pas écrit de manière explicite) que pendant dix-neuf ans, Buddy a été malheureux. Il n'en fait pas toute une montagne, se rend même compte que son grand-père a fait de son mieux... Mais celui-ci n'a pas essayé de le comprendre, ni de l'aider à surmonter son traumatisme... C'est à cause de cela que, pendant tout le roman, j'ai eu l'impression que Buddy était beaucoup plus jeune qu'en réalité. C'est un personnage très sympathique et attachant. On éprouve rapidement de la compassion pour lui. Lorsqu'il se retrouve à devoir faire face à ce qui l'a traumatisé, il fait preuve de beaucoup de courage, même s'il est persuadé qu'il en est incapable. De plus, malgré ce qu'il a vécu, il n'a pas mal tourné. Enfin, il est très respectueux des animaux, ce qui m'a beaucoup plu.

Virginia aussi est sympathique, mais elle m'a parfois agacée. Par exemple, son empressement à vouloir sortir avec Aaron, le fait qu'elle ne se rende pas compte que Lloyd n'était pas quelqu'un de respectable (il devait bien y avoir des indices, même si le lecteur a seulement été témoin d'un événement). et d'autres petites choses me l'ont rendue moins aimable.

Le lecteur sait très vite un fait que les protagonistes découvrent plus tard. J'ai eu peur que la romancière fasse arriver cette découverte au tout dernier moment, ce qui m'aurait agacée. Heureusement, elle ne la retarde pas trop.

J'ai passé un bon moment avec ce livre.

Remarque annexe:
Si ce roman est traduit un jour, je me demande ce que sera le prénom (celui qui deviendra définitif) du chien.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée pour les éditions Brilliance audio.

Nick Podehl lit les chapitres racontés du point de vue de Buddy, et Tanya Eby interprète les chapitres du point de vue de Virginia.
Je connais très peu ces deux comédiens. J'avais un a priori positif quant à Nick Podehl. Il ne m'a pas déçue dans ce roman. Il est très bien entré dans la peau des personnages, et a joué leurs émotions sans exagérer ni déformer sa voix pour les rôles féminins.
J'avais un a priori négatif concernant Tanya Eby parce que j'ai essayé de lire un roman qu'elle a enregistré, et j'ai trouvé qu'elle surjouait. Il s'agissait d'un roman écrit par elle... peut-être s'était-elle mis trop de pression... En tout cas, dans «Worthy», sa prestation m'a plu. Elle aussi a joué sans surjouer.

Acheter « Worthy » en anglais sur Amazon
Acheter « Worthy » en audio anglais sur Amazon ou en téléchargement audio anglais (Audible.fr)