Woman last seen in her thirties

L'ouvrage:
Après presque vingt-huit ans de mariage, Adam annonce brusquement à Maggie qu'il la quitte pour une femme plus jeune. Dévastée, Maggie commence par toucher le fond, puis décide de s'occuper un peu d'elle-même en commençant par voyager.

Critique:
Je suis tombée sur ce livre en cherchant des romans enregistrés par Amy McFadden. Au départ, je me suis dit qu'il serait bateau, voire niais. J'ai quand même écouté le résumé proposé sur Audible, et trouvant le début très drôle, je me suis dit que Camille Pagán renouvelait sûrement le genre en y apportant une dimension humoristique. Cela m'a donné très envie de le lire. J'ai, malheureusement, été un peu déçue, car si le début est drôle, vers le chapitre 9, cela devient aussi prévisible que je l'avais pressenti à la lecture du résumé. Cela reste une lecture agréable.

Maggie est attachante. On comprend facilement sa douleur, et la peine qu'elle a à se relever. Ensuite, on découvre quelqu'un de posé, de généreux, d'ouvert... Elle est d'ailleurs très appréciée de son entourage. Par exemple, sa belle-mère l'aime et l'estime. J'ai également aimé la qualité de sa relation avec ses enfants.

Quant à Adam, j'ai apprécié que l'auteur le nuance. Au départ, on le voit comme le salaud, puis sans rejeter la faute sur notre héroïne, Camille Pagán montre que les choses sont plus complexes.

Je me suis un peu ennuyée à partir du moment où Maggie se rend en Italie, mais malgré le côté attendu, l'auteur a su insérer quelques surprises.
Je ne sais pas trop quoi penser de la décision finale de notre héroïne. Elle ne me déplaît pas (je pense que quoi qu'elle ait été, cela m'aurait convenu), mais je n'arrive pas à savoir si elle colle avec le caractère de Maggie. Certes, elle évolue beaucoup au cours du roman, apprend à savoir ce qu'elle veut vraiment... Cela pourrait expliquer cette décision finale.

Un roman léger, à lire pour se reposer le cerveau.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Amy McFadden pour les éditions Brilliance audio.

Amy McFadden est la raison pour laquelle je me suis arrêtée sur ce livre. J'aime beaucoup sa voix claire, pas trop grave, et dynamique. J'apprécie également beaucoup son jeu. Ici, elle n'a pas démérité. Son interprétation est naturelle, et elle sait faire varier sa voix en fonction des personnages et de leurs intonations.