Un été prodigue L'auteur:
Barbara Kingsolver a écrit d'autres romans, qui ont tous été couronnés de succès. Pour avoir lu "L'arbre aux haricots" et "Des cochons au paradis" (qui en est la suite), je peux affirmer que je pense ce succès mérité. Le lecteur gagne à connaître cette romancière à l'écriture juste, qui ne se contente pas de petits romans sans consistance qu'on oubliera vite.
Elle a également écrit "Les yeux dans les arbres" que je compte lire bientôt.
Quant à ses essais, je n'en n'ai lu aucun.

L'ouvrage:
Deanna Wolfe travaille pour l'office des forêts. Dans la montagne des Appalaches, elle étudie la faune. Elle est coupée du monde, et elle en est très heureuse. C'est une amoureuse de la nature, et elle se sent très bien ainsi. Son espace va être envahi, sa tranquillité sera troublée par la venue d'Eddie Bondo, un jeune chasseur. Outre qu'il dérange Deanna, il veut chasser les coyotes, et elle est absolument contre cela.

Lusa et Cole ont eu le coup de foudre. Ils se sont mariés, et Lusa est venue vivre au milieu de la grande famille de son mari. A la mort accidentelle de Cole, Lusa héritera de la ferme familiale, étant sa femme. Elle se sent rejetée par la famille de Cole. Elle sent qu'elle devra prouver qu'elle aussi est attachée à cette terre, à cette ferme.

Garnett Walker essaie de faire pousser une nouvelle variété de châtaigners.
Nannie Rawley est sa voisine. Elle cultive des pommes biologiques.
Au cours de l'été raconté dans le roman, ils vont se disputer à propos de religion, de pesticides, d'eux-mêmes...

Critique:
J'ai adoré ce roman! Il se lit très bien, et on y apprend une foule de choses sur la nature. Les relations humaines y sont analysées avec justesse.

Deanna, l'amoureuse de la nature, des animaux, de la vie à la montagne est un personnage passionnant. Sa théorie qu'il ne faut pas tuer les prédateurs est très intéressante. En outre, elle nous apprend beaucoup sur les animaux.
On s'identifie assez à elle, (ainsi qu'à Lusa, d'ailleurs).

Lusa se sent rejetée, et agit en conséquences. Plus tard, elle apprend ce qu'onlui "reproche" vraiment, et c'est beaucoup plus compliqué, et donc plus intéressant,que ce qu'elle croit au premier abord. En outre, on imagine déjà toute la famille de Cole se liguant contre elle. Or, il n'en n'est rien. Certains d'entre eux aiment bien Lusa, d'autres ne la comprennent pas bien, et d'autres la rejettent.
Par ailleurs, Lusa refuse de cultiver du tabac, ce qui se fait dans la famille de Cole. Elle a une idée toute autre, une idée révolutionnaire, qui lui attirera également les critiques de certains.
Enfin, si Deanna nous apprend beaucoup sur la faune, Lusa nous en apprend sur la flore, ainsi que Nannie et Garnett, d'ailleurs.

Garnett peut paraître acariâtre et aigri. On peut croire qu'il fait tout pour empoisonner la vie de Nannie. Pourtant, il n'est pas si mauvais. Nannie le sait bien, puisqu'elle cherche toujours le dialogue avec lui.

Nannie a beaucoup souffert, dans sa vie. Elle est humble, respectueuse de la vie, de la nature, des gens. Elle se révèle très sage lors des échanges entre Garnett et elle.

Au cours de cet été, tous les personnages vont vivre des événements qui décideront du reste de leur vie. La vie de Deanna prendra un tournant inattendu. Lusa va découvrir certaines choses sur elle-même et sur la vie, grâce à Jewel et à ses enfants. Quant à Garnett, il finira par faire tomber ses barrières, sa carapace. Cela se voit surtout dans une scène très amusante: lorsqu'il est jaloux de l'homme qu'il voit depuis plusieurs jours chez Nannie...

Ce roman de Barbara Kingsolver est une ode à la nature, un chant d'espoir et d'amour. Je le recommande absolument!

Éditeur: Payot et Rivages.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Un été prodigue » sur Amazon