Twisted

L'ouvrage:
Lorsque Bex avait huit ans, son père a été accusé d'être un tueur en série. Ses victimes? Des femmes à qui il prenait leurs bijoux, bijoux qu'il donnait à sa fille. Au moment où il aurait dû être arrêté, il s'est enfui. L'enfant est allée vivre chez sa grand-mère.
Aujourd'hui, dix années ont passé. Sa grand-mère étant morte, Bex va vivre dans une famille d'accueil, chez Michael et Denise. Les choses commencent bien: le couple est très gentil et attentionné. De plus, Bex se fait des amis au lycée. Cependant, les événements prennent rapidement une tournure inquiétante...

Critique:
Ce roman (cadeau de Noël de ma mère) m'a beaucoup plu. J'imagine que certains lecteurs pourraient trouver l'héroïne pénible, parce qu'elle est presque toujours en train de s'inquiéter de ce qu'on va penser d'elle, craint qu'on sache de qui elle est la fille, se voit souvent rejetée si on savait... Je n'ai pas trouvé cela ennuyeux, parce qu'il me suffisait de me mettre à la place de l'adolescente. Bien sûr, on peut penser qu'elle n'a qu'à être forte, et rétorquer avec aplomb à ceux qui lui feraient des remarques qu'être l'enfant d'une personne immonde ne fait pas d'elle une personne immonde. Certes, mais je pense que cela n'est pas forcément simple à faire quand on se remet souvent en question, et qu'on est presque tout le temps dans un état de nervosité avancé, justement à cause de cela.
Là où j'ai trouvé Bex un peu pénible, c'est les fois où elle se montre légère envers Michael et Denise, et ne fait pas grand cas d'eux. Elle ne le fait pas exprès, soit...

L'intrigue est bien menée. Il y a une ficelle un peu facile, mais elle ne m'a pas dérangée. Elle a été bien amenée, à mon avis.
À un moment, deux théories se combattent. Bex les analyse. Le lecteur aussi. Il y a une chose importante que l'adolescente ne faisait pas entrer dans son raisonnement. Or, il aurait été intéressant qu'elle en tînt compte, parce que d'un côté, ce fait corroborait l'une des théories, mais il était possible de l'utiliser de la manière dont la romancière a employé un autre fait. Et là, il corroborait l'autre théorie. Il aurait donc été aisé à Bex d'accepter d'en tenir compte.

J'ai trouvé la toute fin un peu rapide. Au moins, la romancière ne bâcle pas les choses: le lecteur sait ce qui arrive aux personnages, il n'y a aucun doute sur rien. Cependant, j'aurais aimé que le dernier chapitre soit un peu plus long, ou qu'il y ait un chapitre supplémentaire (ou un épilogue) se déroulant quelques mois plus tard, et disant comment vont les choses pour les personnages. Je sais que ce petit reproche est du pinaillage. ;-)

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Amy McFadden pour les éditions Tantor Media.
Amy McFadden est une comédienne dont j'apprécie beaucoup le jeu. Une fois encore, elle ne m'a pas déçue. Son ton est toujours approprié, et elle parvient très bien à modifier sa voix pour les rôles masculins sans exagérer.