L'ouvrage:
Ville de Spring River. Esme Pearl a dix-sept ans. Son amie, Janice, et elle ont, depuis plusieurs années, un club de babysitters. C'est alors que Cassandra Heaven, nouvelle dans leur lycée depuis deux jours, demande à faire partie de ce club. Cela coïncide avec d'étranges phénomènes qui se produisent autour d'Esme: celle-ci a l'impression de déplacer des objets sans les toucher...

Critique:
J'ai hésité avant d'acheter ce livre (que j'ai repéré parce que j'aime beaucoup le jeu de la lectrice), parce qu'il était évident qu'on y trouvait certains thèmes qui me déplaisent, notamment celui de la personne plus que banale qui se rend compte qu'elle a des pouvoirs magiques, et qu'elle est destinée à sauver le monde, ainsi que le fait que toutes les choses anodines sont, en fait, des révélateurs de magie. J'ai finalement cédé à la tentation parce que des avis disaient que le livre était sympathique, et parce que le tome 2 paraît bientôt. Je voulais savoir à quoi m'en tenir au moment de cette sortie. Les thèmes qui ont commencé par me faire reculer ne me plaisent toujours pas, mais l'autrice les aborde correctement, sans trop en faire, ils ne m'ont donc pas trop dérangée.

Des chroniques disent que le livre est très drôle. Certes, certains passages sont amusants (notamment la scène de ce que j'appellerai le boomerang) ainsi que certaines répliques, mais à mon avis, la drôlerie n'est pas dominante. D'autres, à l'instar d'Esme, comparaient cela à «Buffy contre les vampires». N'ayant jamais regardé la série, je ne peux pas dire ce que j'en pense. ;-)

L'intrigue est sans temps morts, les événements s'enchaînent logiquement, c'est cohérent. Il y a quand même une chose qu'à mon avis, un personnage aurait dû dire à Esme bien avant la toute fin. En tout cas, cela donne matière à la suite. En effet, il aurait été hasardeux, à mon avis, que la suite soit seulement une nouvelle attaque (si j'ose dire) du négatif. En tout cas, cela m'aurait moins donné envie de la lire. Heureusement, il est évident qu'Esme va sauter sur cette chose qu'à mon avis, elle aurait dû savoir avant, et que le tome 2 sera la tentative d'accomplir cette chose.

Esme est assez effacée. Dans les romans, c'est le genre de choses qui me rend encore plus pénible le thème de la révélation que le héros a des pouvoirs magiques. Ici, ce n'est pas exagéré, donc ça passe. De plus, elle est attachante.
Quant à Cassandra... mon sentiment est mitigé. Elle se voit déjà accomplissant de «grandes» choses pour son seul bénéfice, et crée d'ailleurs un beau carnage. Cependant, c'est elle qui propose d'aller chercher McKenzie, et qui le fait...
Je trouve dommage que Janice ne soit pas une «sitter», car elle m'est plus sympathique que Cassandra, et lorsqu'elle est contrainte de partager l'aventure, elle se révèle indispensable tant par ses idées que par son humour.

Vivement la suite!

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Phoebe Strole pour les éditions Listening Library.

Comme d'habitude, le jeu de Phoebe Strole m'a plu. Il est toujours naturel. À un moment, un personnage s'exprime avec une voix trafiquée. L'éditeur audio a pris le parti que la voix de la lectrice soit trafiquée pour ces répliques. J'ai trouvé cela judicieux, car cela plonge davantage le lecteur dans l'ambiance. Cette voix censée drôle proférant des méchancetés, c'était un effet réussi.