The accidentals

L'ouvrage:
Opelika, Mississippi. Holly et Olivia McAlister ont deux filles, June et Grace. Lorsqu'elle est à nouveau enceinte, Olivia prend une décision dont les conséquences affecteront profondément et durablement la vie de sa famille.

Critique:
Ce roman m'a plu. Je l'ai trouvé dur psychologiquement, mais également très réaliste. Dès le départ, le souci de la famille McAlister vient du mal que ses membres ont à communiquer. Ensuite, Grace se reproche la conséquence la plus radicale de la décision d'Olivia (décision dont je parle dans mon résumé). Quelque part, sa soeur la lui reproche également. Plus tard, c'est June qui fera quelque chose qui changera certains paramètres de la vie de Grace. Quant à Holly, il aime ses filles, et à cause de ces événements qu'il ne peut contrôler, ne parvient pas toujours à le leur montrer.

Je voulais que Grace, au moment d'un événement qui marque son adolescence, puisse agir comme elle le souhaitait. En tout cas, en partie. Je ne comprenais pas pourquoi elle ne tenait pas davantage tête (surtout à cette horrible Frances), mais à y bien réfléchir, j'imagine que cela va avec ce mal à communiquer qui règne dans cette famille. Si je trouve des excuses à tous ses membres, je vilipende quand même Frances, qui a une très haute opinion d'elle-même, et n'est pas vraiment celle à qui on aurait envie de se confier. Elle aurait mérité de souffrir, à mon avis. Certes, on me dira qu'elle a peut-être souffert de sa décision la plus égoïste. Je n'en ai pas vraiment trouvé de traces dans le roman, mais il y a peut-être des choses au détour de phrases que je n'ai pas voulu retenir. Me connaissant, c'est possible. ;-)

Des aspects de ce livre sont assez frustrants. Par exemple, certains personnages ne savent pas une chose donnée, et la savoir aurait amélioré leur vie. Bien sûr, ceux qui taisent cet élément ne sont pas à blâmer, car ils ignorent les conséquences de cela. Dire la vérité leur aurait même nui. À la fin, on imagine que peut-être, les personnes concernées finiront par savoir, car l'autrice leur donne de minuscules indices que seul le lecteur peut déchiffrer. À la suite de cela, il faudrait qu'unetelle devienne assez proche de telles autres pour leur raconter sa vie... et encore, la conteuse devrait tout connaître de sa vie, et peut-être ses parents ne lui ont-ils jamais dit comment elle avait commencé...

À un moment, je me suis dit que Minrose Gwin exagérait. Dans la vie, on ne va pas vraiment tomber sur des personnes qui ont été mêlées, sans le savoir, à la même histoire, et qui finissent par se connaître tout en ignorant ce lien. Et puis j'ai pensé que si cela se trouvait, ce genre de choses arrivait davantage que ce que j'imagine.

Olivia, Grace, June, et d'autres font certaines choses qui soulèvent des questions, parfois dérangeantes. Cela donne à réfléchir.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cassandra Campbell pour les éditions Harper Audio.

Acheter « The accidentals » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)