Something wilde

L'ouvrage:
Nessa et Tanya sont en visite chez leur mère (Lorraine) et leur beau-père (Jesse). Pendant la nuit, Nessa, ne pouvant dormir, se lève, et découvre Lorraine, à moitié étranglée, dans la salle de bains. Les deux soeurs emmènent leur mère à l'hôpital. Celle-ci leur apprend que c'est Jesse qui lui a fait cela. Elles (surtout Tanya) exhortent Lorraine à quitter son mari.

Critique:
Ce roman m'a beaucoup plu. Il est dur. J'imagine que tous les lecteurs qui s'y intéresseront souhaiteront qu'un événement tourne autrement. Cela a été mon cas, mais tout en déplorant la décision d'Hanna Halperin, je l'ai comprise, car elle est on ne peut plus réaliste. J'ai alors espéré que ce roman pourrait peut-être aider des personnes qui retrouveraient leur situation dans ce qui arrive à l'un des protagonistes...

La construction est de celles qui me dérangent souvent: le passé et le présent des personnages alternent. Ici, c'est assez finement amené, car en général, le récit du passé est déclenché par le souvenir d'un personnage. Cela fait qu'il dévide les faits qui mènent à ce souvenir, et y réfléchit. De plus, l'alternance du passé et du présent fait que le lecteur voit d'abord que les deux soeurs s'aiment, mais ne s'entendent pas vraiment. Ensuite, on nous raconte certaines choses, au milieu desquelles les raisons de la cassure entre elles. Cassure qu'un élément ignoble aidera à réparer. Comme quoi, il sort parfois du positif de la pire des situations.
À l'instar de Tanya, je n'ai pas compris pourquoi Nessa était à ce point en colère après Dan. Malheureusement, c'est Tanya qui a raison, lorsqu'elle se dit que ce qui lui est arrivé, elle l'a cherché. La colère de Nessa sexplique surtout par sa propre impuissance.

Lorraine m'a agacée tout en éveillant ma compassion. Ce n'est pas surprenant. Elle m'a également agacée dans le passé, parce qu'elle semblait penser qu'elle ne pourrait pas vivre sans un homme. Les réactions de Nessa et Tanya m'ont également agacée (sauf lorsqu'elles se retrouvent), et pourtant, elles sont compréhensibles.
Lorsque Nessa soutient la décision de sa mère, le lecteur sait bien que c'est pour de mauvaises raisons. Cependant, si je l'ai blâmée sur le moment, cela n'a pas duré. Entre ce qui arrive avec sa mère, avec son petit ami, et son passé, Nessa est contrainte d'accepter qu'elle est faillible, et pas forcément fautive.
Quant à Tanya, tout en étant d'accord avec elle concernant sa mère, je me rendais compte que sur plusieurs points, elle semblait mépriser sa soeur et sa mère, tout en se glorifiant d'avoir une bonne vie. Bien sûr, c'est plus complexe. Cette complexité rend Tanya plus humaine.

Je n'ai pas apprécié Jonathan. C'est Tanya qui se rapproche le plus de mes sentiments à l'égard de ce personnage. C'est cristallisé lors de la scène où la jeune femme est écoeurée par ce que représente Simone, à commencer par son parfum. L'autrice ne dit pas ce qui écoeure exactement Tanya à ce moment-là, mais je pense que cela se rapprochait de: «Dans de telles circonstances, Simone a eu le temps et la présence d'esprit de se pomponner et de se parfumer...» C'est, en tout cas, la réflexion que je me suis faite. Et bien sûr, Simone n'est qu'en partie responsable. En cette occasion, elle se montre peu délicate (sans le vouloir) alors qu'elle l'est, d'habitude, mais de toute façon, toute la faute en revient à Jonathan. Je ne sais pas ce qu'il aurait pu faire pour paraître moins sans coeur pendant toutes ces années, mais il pouvait nuancer son comportement.

J'aurais aimé savoir ce qu'il allait advenir de l'un des personnages. Certes, il est facile de le deviner, mais je crois que j'aurais aimé qu'Hannah Halperin nous décrive sa souffrance, et que cette souffrance soit réelle et intense.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Rebecca Lowman pour les éditions Penguin Random House Audio.

Rebecca Lowman fait partie des comédiens que je retrouve avec plaisir. Ici, elle n'a pas démérité.

Acheter « Something wilde » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)