Scarlett Bernard, tome 3: Hunter's trail

Si vous n'avez pas lu les tomes précédents, ne lisez pas cette chronique.

L'ouvrage:
Après ce qui est arrivé au bar de Will par la faute d'Olivia, Scarlett, sur une impulsion, a «guéri» Eli. Celui-ci n'est donc plus un loup-garou. À la suite de cela, la jeune femme a eu une sorte de crise, et est restée plusieurs jours dans le coma. À peine est-elle remise que certains membres de la meute des loups-garous la poursuivent, souhaitant être guéris. En outre, Will lui demande de venir nettoyer une scène de crime: le cadavre d'une jeune femme a été déposé devant sa porte.

Critique:
Ce roman m'a autant plu que les autres, à cette différence près que quelque chose m'a vraiment agacée. Pour moi, Jesse prend trop de place. Il est tout le temps là, assiste à certaines réunions des créatures du vieux monde, veut jouer les chevaliers servants en «sauvant» Scarlett de ce travail qui la corrompra, ou pire, auquel elle finira par être indifférente... Vous aurez compris qu'entre les deux amoureux de l'héroïne, ce n'est pas à Jesse que va ma préférence. Au début, il m'était quand même un peu sympathique. Maintenant, il m'agace. Je pense que j'accepterais mieux ce personnage s'il n'était pas amoureux de Scarlett (ou, comme elle le lui dit, de ce qu'il aimerait qu'elle soit), et si elle ne ressentait rien pour lui. J'aurais préféré qu'elle fasse équipe avec Eli qu'on voit très peu dans ce tome, et qui garde quand même ma préférence, étant donné ce qu'il fait pour Scarlett. À la fin de ce tome, les choses vont dans un certain sens concernant les amours de l'héroïne, mais on ne sait ce qui arrivera dans la deuxième série...

J'apprécie toujours aussi peu Dash, je lui préfère Will et Kirsten. Will est parfois un peu rude, mais ce qui arrive dans ce tome le touche de très près, il est normal qu'il soit... nerveux.
Quant à Molly, elle reste sympathique, malgré ce qu'elle demande à sa locataire... Je lui en ai voulu, mais je me suis demandé comment je réagirais à sa place... J'imagine que j'aurais fait la même chose.

Là encore, il n'y a pas de temps morts, et le prologue n'est pas de ceux qui gâchent la lecture. Comme dans les tomes précédents, l'autrice décrit certaines atrocités. Mélangeant habilement les créatures surnaturelles et les humains, elle montre des personnages à la psychologie intéressante. J'avais beau en vouloir à certains membres de la meute de poursuivre et menacer l'héroïne, je comprenais leur point de vue. Si quelqu'un avait la possibilité de réaliser mon désir le plus cher, je pense que je lui demanderais de le faire. J'espère que je ne serais pas aussi horrible qu'Anastasia, Lydia, et d'autres... mais je ne peux pas le garantir.

En lisant quelques chroniques sur «Midnight curse» (le tome 4 des aventures de Scarlett, et le tome 1 de la deuxième série), je suis tombée sur celle de quelqu'un qui n'était pas content parce qu'il avait commencé par «Midnight curse» (qui est le tome 1 d'une série), et avait passé tout le temps de sa lecture à se dire que cela ne pouvait pas être un tome 1. En investiguant quant à ces séries (merci à Audible qui précise la date de publication des livres), j'avais tout de suite compris que les deux séries («Scarlett Bernard» et «Disrupted magic») se suivaient. Je m'étais d'ailleurs demandé pourquoi Melissa F. Olson n'avait pas publié les volumes de «Disrupted magic» comme les tomes 4, 5, et 6 de «Scarlett Bernard». Heureusement pour moi que je suis maniaque, et qu'en tombant d'abord sur «Disrupted magic», j'ai regardé ce que la romancière avait écrit d'autre, et ai constaté (en lisant les résumés des tomes 1) que l'héroïne du tome 1 de «Midnight curse» et celle de «Dead spots» (tome 1 de «Scarlett Bernard») avaient le même prénom, et frayaient avec les créatures surnaturelles.
Ensuite, d'autres personnes expliquent qu'il faut lire une autre série après «Scarlett Bernard» et avant «Disrupted magic», parce qu'il y a un cross over. Lire cela ne m'a pas enchantée, car je ne suis pas fan de la lectrice qui lit l'autre série, même si elle ne fait pas partie de ceux que j'évite absolument. Après avoir lu les résumés des quatre tomes de la série, je n'ai pas été tentée. Je lirai donc «Disrupted magic», et si cela raconte des éléments arrivés dans l'autre série («Boundary»), cela ne sera pas grave, puisque je n'ai pas l'intention de la lire.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Amy McFadden pour les éditions Brilliance audio.

Comme d'habitude, il m'a plu de retrouver cette comédienne, et son excellent jeu. Je suis un peu déçue, car à un moment, des phrases sont en français, et elle ne s'en tire pas très bien, ce qui veut dire qu'elle ne parle pas français. Snif. Bien sûr, cela ne m'empêchera pas de lui parler, si un jour, je trouve le courage de lui écrire, mais il m'aurait plu qu'elle parlât un peu français.

Acheter « Scarlett Bernard, tome 3: Hunter's trail » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)