Regarde

L'ouvrage:
Ce week-end-là, Mylène, soixante-deux ans, loue une caravane pour passer deux jours de détente dans la nature. Elle y trouve des objets ne pouvant qu'appartenir à son amour défunt, Pascal. Cela signifierait que, contrairement à ce qu'on lui a dit seize ans plus tôt, celui-ci ne serait pas mort...

Critique:
Après avoir aimé «Sauf», d'Hervé Commère, et le résumé de «Regarde» me tentant, j'avais un a priori positif. Le roman m'a plu. J'ai d'abord apprécié de retrouver les personnage de «Sauf». En effet, Mylène travaille dans le dépôt-ventes de Matt. Je me souviens très vaguement d'elle dans «Sauf».
Matt et Anna sont aussi sympathiques que dans mon souvenir. Quant à Gary et ses cousins, ils restent une source d'éléments cocasses. En dehors de ses cousins, Gary est un personnage attachant. Sa loyauté envers ceux qu'il aime m'a plu. Son opiniâtreté m'a rappelé la mienne.

Comme dans le roman sus-cité, l'auteur pose rapidement l'énigme, puis épaissit le mystère. Le roman ne souffre d'aucun temps mort, Hervé Commère s'arrange pour tenir le lecteur en haleine tout le temps. Il ne s'amuse pas à donner de faux indices ou de fausses pistes, il préfère faire en sorte que chaque découverte soit un rebondissement qui mène à une autre trouvaille. À un moment, j'ai pensé avoir trouvé quelque chose, et j'ai été ravie de découvrir que je m'étais trompée.
Il y a quand même, à mon sens, une petite incohérence.

Afficher ne cliquez ici que si vous avez lu le livre.Masquer ne cliquez ici que si vous avez lu le livre.

Il n'est pas très logique que Mylène, qui ne se confiait pas lors de ses années de prison, ait, dès le début, eu à ce point confiance en Martine pour lui donner tous les détails de son histoire avec Pascal.

Il y a aussi une chose qu'habituellement, je n'aime pas: le coup de foudre. Hervé Commère l'a amené le mieux possible, mais il n'a pu lui ôter son invraisemblance.

À la fin, on sait ce que va faire Mylène, mais j'aurais aimé en avoir les détails. J'aurais aimé lire la déconfiture d'un personnage. J'aurais adoré entendre Mylène dire au personnage certaines choses.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Marie Bouvier pour les éditions Lizzie.

Je connais peu Marie Bouvier. Tout comme pour Ludmila Ruoso, j'avais promis à une éditrice (la même) de livres audio que je donnerais sa chance à Marie Bouvier. En effet, l'éditrice et moi avions eu le même désaccord concernant les deux comédiennes: un ou deux extraits de la lecture de Marie Bouvier m'avait d'abord dissuadée de lui donner sa chance, car je trouvais son jeu affecté. Comme j'avais promis de lire un livre entier enregistré par elle, lorsque j'ai été tentée par «Regarde», j'y ai vu une raison d'honorer ma promesse. J'ai apprécié son jeu. Elle modifie un peu sa voix pour certains personnages, comme Gary, mais heureusement, cela n'est pas affecté. Étant une horrible pinailleuse, j'ai râlé parce qu'elle prononce «klaxone» et «réfrégirateur», mais je reconnais que son jeu est bon. Je ne la fuirai plus. ;-) :-)

Acheter « Ridley Kayne chronicles » sur Amazon
Acheter « Ridley Kayne chronicles » en téléchargement audio sur Amazon (Audible.fr)