Raison et sentiments

L'ouvrage:
Domaine de Norland, Sussex. À la mort d'Henry Dashwood, son fils aîné (John) hérite de la plupart de ses biens. Sa femme (Fanny) et lui ne désirent pas aider financièrement la seconde épouse d'Henry et ses trois filles: Elinor, Marianne, et Margaret. Celles-ci, n'ayant que le peu qu'Henry a pu leur laisser, finissent par déménager dans le Devonshire. Cela éloigne Elinor de celui pour qui son coeur soupire: Edward Ferrars, frère aîné de Fanny. Quant à Marianne, elle s'éprend rapidement de John Willoughby, qui lui a porté secours alors qu'elle s'était foulé la cheville.

Critique:
C'est avec délectation que je me suis plongée dans ce roman sympathique, dont l'intrigue un peu simple est servie par une brillante écriture. L'ambiance est parfaitement plantée dès le premier chapitre. On a l'impression d'être aux côtés de ces jeunes filles et de leur entourage: entre mondanités, protocole, coups bas, amours naissantes. Le style vivant et relevé de Jane Austen recrée à merveille une époque et une société avec ses codes.

L'un des thèmes du roman est (comme l'indique le titre) la manière dont s'opposent le caractère d'Elinor et celui de Marianne. Marianne, fougueuse, prompte à se précipiter dans une histoire ayant tous les aspects romanesques qui lui plaisent, avec un homme qu'elle sent aussi passionné qu'elle, n'hésite pas à se montrer injuste envers certaines personnes. Elinor, pondérée, ne décide rien à la légère, prend le temps de regarder son entourage, d'analyser les situations. Encore de nos jours, on remarque que pour beaucoup de gens, seules les apparences comptent. Ici, c'est illustré par Marianne qui, ne voyant pas sa soeur souffrir, imagine que tout va bien pour elle. Or, Elinor ne montre pas sa détresse, mais son tourment est aussi grand, voire pire que celui de sa soeur. Je fais le parallèle avec notre société, car malheureusement, les choses restent ainsi: peu de gens creuseront et chercheront à comprendre une personne qui ne montre pas ce qu'elle ressent.

Jane Austen fait rire en exposant les mesquineries de certains. Par exemple, au début, la manière dont John et Fanny Dashwood parviennent à ne rien donner à madame Dashwood et à ses filles tout en se félicitant de leur prodiguer une attention de temps en temps est cocasse. Plus tard, on s'amusera également de John flattant sa demi-soeur, lui trouvant toutes les qualités du monde, tout ça parce qu'il espère qu'un homme riche l'épousera. Beaucoup de choses sont ainsi dans ce roman, et malgré la grande souffrance des deux jeunes filles (épreuve dont Marianne sortira mûrie), la drôlerie reste omniprésente. On dit des horreurs de façon extrêmement bien tournées, avec le sourire, on les enrobe d'une douceur trompeuse, on réplique, on rétorque, on cancane, tout cela pour la plus grande joie du lecteur. Cependant, il ne faut pas penser que tous les protagonistes sont superficiels. Outre les deux héroïnes, madame Gennings est un personnage sympathique. Au début, on a l'impression qu'elle est une cancanière invétérée, alors qu'en fait, elle a beaucoup de coeur. J'ai bien aimé le quiproquo que l'auteur parvient à créer entre elle et Elinor concernant la proposition du colonel Brandon.

Remarque annexe:
Il est amusant que trois personnages s'appellent John. ;-)

Service presse des éditions Audiolib.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cachou Kirsch.

Je pense qu'il vaut mieux lire ce roman en audio. Cachou Kirsch adopte d'emblée le ton et le jeu qui correspondent à l'écriture et à l'époque. De plus, elle modifie sa voix sans en faire trop lorsqu'il s'agit de certains personnages. Son interprétation contribue beaucoup à l'immersion du lecteur dans l'univers dépeint.
J'ai trouvé qu'elle prononçait les noms propres comme il le fallait, sans faire un accent exagéré, sauf pour «Harris» dont elle fait le «r» à l'anglophone. Heureusement pour moi, on voit peu monsieur Harris. ;-)

L'éditeur audio a respecté la structure du livre à 99%: seul un chapitre est coupé en deux.

Acheter « Raison et sentiments » en audio sur Amazon
Acheter « Raison et sentiments » sur Amazon