Promenons-nous dans les bois

L'ouvrage:
Bill Bryson raconte sa randonnée à travers le sentier des Appalaches.

Critique:
Je ne suis pas adepte de ce genre de récits, mais ayant beaucoup aimé «American rigolos», j'ai pensé que la verve de Bill Bryson rendrait le tout intéressant. C'est en partie le cas. En effet, les péripéties de la randonnée sont racontées de manière humoristique, ou tout au moins, de façon à ce qu'elles se démarquent dans l'esprit du lecteur. Par exemple, lorsque Bill pense rencontrer un ours, comment ne pas rire lorsque Stephen Katz (son ami et compagnon de randonnée) lui propose son coupe-ongles au cas où la bête attaquerait? D'autant que cela contraste avec les quelques récits propres à glacer le sang que Bill raconte au début, et qui évoquent des randonneurs rencontrant des ours.

Katz lui-même est assez haut en couleur. Dès le début, je pensais qu'il ne tiendrait pas deux jours. Il est tout de suite évident qu'il n'est pas préparé à cette expédition. Cela se confirme lorsque pour s'alléger, il se débarrasse d'éléments assez importants. Il m'a souvent exaspérée au long du récit, car il semblait ne pas comprendre où était l'essentiel. Cependant, non seulement il a parcouru le même trajet que Bill (un peu plus lentement certes), mais malgré son inconséquence, il a su être là quand il le fallait. En outre, je pense que je n'aurais pas parcouru tous ces kilomètres dans ces conditions si j'avais été à sa place. Je comprends que Bill ait souhaité communier avec la nature, voir certains paysages, tout en faisant de l'exercice. Cependant, entre le froid coupant de mars et la chaleur écrasante d'août, sans parler des insectes, du caractère au mieux étrange au pire grossier d'autres randonneurs, j'aurais très vite déclaré forfait.

Parmi les aventures vécues par le narrateur, certaines paraîtront vraiment très étranges. Ainsi, celle des chauffeurs de taxi qui semblent ne pas vouloir travailler. J'ai aussi eu peine à croire à l'existence de quelqu'un qui soit réellement comme Mary-Ellen, randonneuse rencontrée par Bill et Stephen. Si un auteur l'avait inventée, je ne la trouverais pas crédible du tout.

Le récit de Bill est entrecoupé d'anecdotes, notamment sur des randonneurs qui se sont démarqués. Il parle également de certains endroits (routes, petites villes) qu'il croise lors de son périple. J'avoue qu'à ces moments, je me suis un peu ennuyée, trouvant le récit moins vivant. Malgré cela, il m'a plu de suivre Bill et Stephen dans leur expédition.

Éditeur: Payot.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Promenons-nous dans les bois » sur Amazon