Pretty little world

L'ouvrage:
Trois couples (Mark et Célia, Chris et Stéphanie, et Léo et Hope) sont amis et voisins. Ils se rendent des services, sont très souvent les uns chez les autres. Un jour, Mark et Célia décident de déménager, car leur maison est trop petite. Les deux autres couples (surtout les femmes) sont effarés. C'est alors que Stéphanie trouve la solution: faire tomber les murs qui séparent les trois maisons.

Critique:
Si j'ai trouvé quelques faiblesses à ce roman, il m'a plu. J'étais curieuse de voir comment les auteurs exploiteraient cette idée. D'abord, elles montrent plusieurs réactions. Chris et Léo sont peu enthousiastes, mais pas absolument opposés à ce que propose Stéphanie. Hope a un peu peur, mais veut tenter l'aventure. Quant à Célia, il me semble avoir eu du mal à la cerner pendant tout le roman. Je n'ai jamais trop su ce qu'elle voulait. Certes, c'est elle qui instaure les règles de leur cohabitation, elle semble heureuse de faire partie de cette grande famille, mais elle est changeante. On la voit peu, car elle travaille beaucoup. Ensuite, elle fait des choix qui ne me paraissent pas judicieux... À côté de cela, j'ai trouvé Hope trop tranchée. Elle est extrêmement casse-pieds avec son mari qui n'a pas le droit de faire grand-chose, s'emporte pour un rien, change d'avis concernant un élément très important, et râle parce que Léo n'a pas lu dans ses pensées! Lorsqu'elle apprend un fait qui ne la regarde que jusqu'à un certain point, elle veut tout régenter, imposer son point de vue... D'un autre côté, elle s'occupe bien des enfants (malgré une faiblesse qu'elle ne se pardonne pas), et fait son possible pour que tout le monde soit bien.

J'ai trouvé un peu dommage que les auteurs en fassent trop concernant la complicité entre certains. Par exemple, on voit souvent Chris et Hope ensemble, ils s'entendent très bien. C'est une belle amitié, mais elle est tellement montrée en parallèle de disputes entre Léo et Hope et de l'indifférence de Chris envers Stéphanie, qu'on dirait que Chris et Hope auraient dû être ensemble. Si on ajoute à cela que Léo est attiré par Stéphanie...

Je ne sais pas trop quoi penser de Nicky. Je comprends tout à fait sa décision finale que je trouve sensée, mais elle avait l'air d'être très amoureuse... Peut-être avait-elle besoin de cet amour éphémère pour regagner confiance en elle, et prendre justement cette décision qui, à mon avis, lui sera bénéfique... À l'instar d'autres personnages, Nicky semble ne pas trop savoir ce qu'elle veut, et faire d'importants choix sans y réfléchir (sauf à la fin)... Je sais que beaucoup de gens sont ainsi, mais j'ai du mal à le comprendre.

Ces inconvénients m'ont embêtée, mais n'ont pas gâché ma lecture. Il faut se dire que le reste est le plus important.

Remarque annexe:
Il existe d'autres livres qu'Harry Potter... Il est dommage que les auteurs le mettent à toutes les sauces.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cassandra Campbell pour les éditions Brilliance audio.

Acheter « Pretty Little World » en anglais sur Amazon ici ou en téléchargement audio anglais (Audible.fr)