Possession

L'ouvrage:
Meredith (Merry) Barett a vingt-trois ans. Elle a accepté que les terribles événements que sa famille a vécus quinze ans plus tôt soient racontés dans un livre. De ce fait, elle aura plusieurs réunions avec une autrice chargée d'écrire son récit. À l'époque, une partie avait été connue du grand public. Quinze ans plus tôt, Marjorie, la soeur de Merry, avait quatorze ans, et entendait des voix. Elle voyait un médecin, mais son père (John) était persuadé qu'elle était possédée. Il avait fini par réussir à convaincre sa femme (Sarah) que leur fille devait être exorcisée. De plus, on avait proposé à la famille de faire une émission télévisée là-dessus.

Critique:
Je ne suis pas très friande de livres d'horreur, mais celui-là m'a tentée. De plus, il est lu par une comédienne dont j'aime beaucoup le jeu. Au final, ce roman ne m'a pas passionnée, mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas bien. Je me suis aperçue que j'attendais quelque chose de précis. Je voulais qu'il se passe ceci et cela, et comme je ne suis pas l'auteur, il n'a pas fait absolument ce que je voulais. En fait, j'avais presque écrit les événements dans ma tête avant d'attaquer le livre, et je voulais absolument qu'ils arrivent comme je les voyais. ;-)

L'auteur montre bien le désarroi de Merry et de Marjorie. En effet, Merry, très proche de sa grande soeur, découvre soudain que celle-ci change: elle se met à hurler sans raisons, raconte d'effrayantes histoires, profère des menaces... --- Le lecteur ne sait jamais si elle s'amuse à terrifier sa petite soeur ou si c'est sa maladie mentale qui la fait parler ainsi. J'ai supposé qu'il y avait des deux. Mais les choses se compliquent. Beaucoup d'éléments (notamment les étrangetés qui arrivent pendant l'exorcisme) sont expliquées. Cependant, un mystère reste. Cela concerne ce que Merry raconte à Rachel à la fin. Que faut-il penser de Marjorie? De Merry? De leur père?... En effet, John est assez antipathique: il ne jure que par Dieu, impose la présence du prêtre et l'exorcisme... Il n'essaie pas vraiment d'aider sa fille, ayant eu la tête farcie de religion, ne cherchant pas si ce qui arrive à son aînée pourrait être autre chose... Cependant, ce sont les propos de Marjorie qui, depuis le début, évoquent ce qui arrive par la suite, et qui fera l'objet du dernier récit de Merry à Rachel. Dans quelle mesure John en est-il responsable? Le récit de Merry ne concorde pas avec un élément qui ne peut être contesté. Mais pourquoi Merry mentirait-elle? Elle n'y aurait aucun intérêt. Je n'ai pas apprécié ce flottement, car il apporte davantage de questions que de réponses.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Florine Orphelin pour les éditions Lizzie.

Malheureusement pour moi, je confonds Florine Orphelin avec sa soeur, Noémie. J'ai entendu Noémie Orphelin en tant que comédienne de doublage, et Florine lisant des romans («L'autre rive du Bosphore» et «Possession». J'apprécie le jeu de ces deux comédiennes, et j'espère que chacune enregistrera beaucoup de livres qui me tenteront.
Ici, la lectrice a toujours adopté le ton adéquat. Lorsqu'elle prend une petite voix pour le rôle de Merry à huit ans, c'est réaliste, et elle n'en fait jamais trop. D'autre part, elle joue à merveille la peur de Merry lorsque Marjorie raconte ses histoires. Elle rend également très bien le ton de Marjorie, quelle que soit la situation. Bref, Florine Orphelin a fait un excellent travail. À mon avis, il aurait été très facile de surjouer.

Je regrette que chaque chapitre commence par un passage musical. Comme je l'ai déjà dit, je rêve que tous les livres audio soient sans musique.

Acheter « Possession » sur Amazon
Acheter « Possession » en téléchargement audio sur Amazon (Audible.fr)