Petit manuel de résistance

L'ouvrage:
Cyril Dion constate le réchauffement climatique. Partant de là, il explique d'autres maux qui accablent la planète et ses habitants. Puis il expose des solutions afin de tenter de sortir le monde du mal-être.

Critique:
Comme je le dis à chaque fois que je chronique un documentaire, ce type de livres sera forcément lu par rapport à soi-même. C'est normal, puisque ce genre s'adresse à chacun de nous. Je fais partie des personnes qui ne savent pas grand-chose sur le réchauffement climatique. Je m'inquiète parce que j'entends de plus en plus de choses à ce sujet, mais je ne suis pas documentée. Je connais même une personne qui m'affirme s'être extrêmement documentée, et qui est sûre que le réchauffement actuel est une phase, que le refroidissement qui va stabiliser les choses arrive bientôt. Moi qui n'ai pas fait d'études concernant cela, j'aurais tendance à croire Cyril Dion (qui cite ses sources et explique les choses) plutôt que la personne qui m'a dit que c'était seulement un passage. Mais pour me faire véritablement une opinion, il faudrait que je lise ce sur quoi s'appuient Cyril Dion et cette autre personne.

Je fais également partie de ces gens qui tentent de faire des choses à leur petite échelle. Par exemple, je préfère les transports en commun à la voiture. Je sais aussi que même s'il est bien d'agir à son échelle, cela ne sert à rien. Je fais aussi partie de ceux qui s'étiolent dans un travail qu'ils n'ont pas choisi. Cependant, pour moi, les choses sont un peu plus compliquées que le schéma que décrit l'auteur. Malgré ce constat pessimiste, je tiens à dire que je connais plusieurs personnes qui s'épanouissent dans leur travail.

Parmi les constats de l'auteur, il y a tout ce qui touche au smartphone et aux réseaux sociaux. Je suis d'accord avec lui, notamment concernant l'obsolescence psychologique, et la façon dont les gens se raccrochent à du superficiel. Certes, il est facile pour moi de donner raison à Cyril Dion là-dessus, n'ayant pas de portable et ne fréquentant pas les réseaux sociaux.

J'aime beaucoup l'une des théories développées, à savoir que nous prenons conscience des choses par les histoires, que nous nous en racontons aussi pour mieux appréhender certaines situations, etc. Je suis tout à fait d'accord avec cela.

L'auteur nous explique que malgré notre défaitisme (même si nous savons qu'il faut agir, nous ne savons pas trop comment, et pensons ne rien pouvoir faire), il y a des solutions. Elles ne sont pas forcément faciles à mettre en oeuvre, et appellent à l'altruisme, à l'empathie de chacun, tout comme à une massive mobilisation dans le respect et la non violence. Il donne même des exemples de mobilisations qui fonctionnèrent. Il dit que tout notre système doit être repensé, et donne des exemples de ce que prônent certains militants. Je connaissais (surtout de nom) Pierre Rahbi, et le résumé que Cyril Dion fait de sa façon de voir la réfection me convient moins que la méthode prônée par Isabelle Delannoy. Je ne la connaissais pas non plus, même pas de nom.

J'espère que des mouvements auxquels je pourrai participer se mettront en place... Je le souhaitais déjà avant de lire ce livre. L'auteur n'a fait que renforcer mon opinion, et me montrer l'étendue du désastre.

Service presse des éditions Audiolib.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par l'auteur.

Cyril Dion adopte un ton adéquat: ni trop sobre ni exagéré.

Pour information, la structure du livre n'est pas respectée: certains chapitres sont coupés en deux pistes.

Acheter « Petit manuel de résistance » sur Amazon
Acheter « Petit manuel de résistance » en audio sur Amazon ou en téléchargement audio (Audible.fr)