Note: Ces livres paraîtront en audio le 14 mars.

La maison de soie L'enquête russe L'équation africaine
Pars vite et reviens tard Passage du désir


  • L'équation africaine, de Yasmina Khadra, lu par Hervé Lacroix, 8 h 30.
    Présentation de l'éditeur:
    Autour d'un phénomène dramatique d'une douloureuse actualité - les prises d'otages récurrentes au large de la Somalie - Yasmina Khadra construit, avec tout son art, un roman qui mêle suspense, récit d'aventures, et histoire d'amour.
    Médecin à Francfort, Kurt Krausmann mène une vie ordinaire, jusqu'au drame familial qui va le plonger dans le désespoir. Son meilleur ami, Hans, lui propose alors de l'emmener sur son voilier jusqu'aux îles Comores pour une cause humanitaire. Au large des côtes somaliennes, leur bateau est assailli par des pirates, Kurt et Hans sont enlevés, pour une détention à l'issue incertaine.
    Dans une Afrique orientale aux multiples contradictions -tour à tour effrayante, irrationnelle, sage, fière, digne et infiniment courageuse -, Yasmina Khadra confirme une fois encore son immense talent de narrateur. Une lente et irréversible transformation d'un Européen, dont les yeux vont, peu à peu, s'ouvrir à la réalité d'un monde jusqu'alors inconnu de lui. Un hymne à la grandeur d'un continent livré aux pires calamités.
  • L'enquête russe, de Jean-François Parot, lu par François d'Aubigny, 13 h 00.
    Présentation de l'éditeur:
    1782, alors que le tsarévitch Paul, fils de Catherine II et héritier de l'empire russe, est en visite incognito à Paris, Nicolas Le Floch reçoit pour mission de gagner sa confiance pour que Versailles obtienne ses faveurs. Au même moment, le comte de Rovski, favori de la tsarine, est assassiné dans la ville.
  • La maison de soie, d'Anthony Horowitz, lu par François Montagut, 10 h 12.
    Présentation de l'éditeur:
    «Les aventures de l'Homme à la casquette plate et de la Maison de soie ont été, d'un certain point de vue, les plus sensationnelles de la carrière de Holmes. Seulement, à l'époque, il m'a été impossible de les raconter pour des raisons qui apparaîtront clairement au lecteur. Cependant, j'ai toujours eu le désir de les écrire, afin de compléter le canon holmesien. C’était impossible plus tôt : les événements que je vais décrire étaient trop monstrueux, trop choquants pour être imprimés. Ils le sont toujours aujourd’hui. (…) Il est impossible d'imaginer à quoi le monde ressemblera alors, mais peut-être mes futurs lecteurs seront-ils mieux immunisés contre le scandale et la corruption que mes contemporains. Je leur transmets ici un dernier portrait de Mr Sherlock Holmes.» Dr John Watson.
  • Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas, lu par Thierry Janssen, 10 h 12.
    Présentation de l'éditeur:
    «Jubilatoire, enchanteur, génial, fantastique, inclassable, brillantissime (…) Les lectrices ne ménagent pas leurs louanges à Fred Vargas. (…) avec «Pars vite et reviens tard», la romancière ne lésine sur aucun moyen pour nous scotcher à notre fauteuil.» Elle.
    On l'a peint soigneusement sur les treize portes d'un immeuble parisien: un grand 4 noir, inversé, à la base élargie. Le commissaire Adamsberg hésite: simple graffiti, ou menace? À l'autre bout de la ville, Joss, l'ancien marin breton devenu crieur de nouvelles, est perplexe. Depuis trois semaines, une main glisse, à la nuit, d'incompréhensibles missives dans sa boîte à messages. Un amuseur ? Un cinglé ? Son ancêtre murmure à son oreille : « Fais gaffe à toi, Joss. Il n'y a pas que du beau dans la tête de l'homme. »
  • Passage du désir, de Dominique Sylvain, lu par Frédéric Souterelle, 8 h 52.
    Présentation de l'éditeur:
    Un improbable duo d’enquêtrices, l'ex-commissaire Lola Jost, armée de sa gouaille et de ses kilos, et sa comparse Ingrid Diesel, l'Américaine amoureuse de Paris. Un polar au charme irrésistible.
    Lola Jost, ex-commissaire en retraite anticipée, et Ingrid Diesel, masseuse américaine au passé mouvementé, sont voisines. Rien ne les rapproche, si ce n'est un crime sordide commis dans leur quartier. Pour retrouver le coupable, ce tandem haut en couleur, improbable et truculent, investit les milieux de la prostitution, ceux du cinéma gore, et l'univers retors d'un tueur obsessionnel.