L'ombre du vent Les années perdues7 ans après... Auto-Hyptonse

Ces titres sont annoncés pour le 04 juillet.

  • L’ombre du vent, de Carlos Ruiz Zàfon, lu par Frédéric Meaux, 17 h 30.
    Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, «ville des prodiges», marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon, qui n’est autre que le narrateur, Daniel Sempere, dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. Là, il doit se soumettre à un étrange rituel : il doit «adopter» un volume parmi des centaines de milliers. C’est ainsi qu’il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, en l’entraînant dans un labyrinthe d’aventures et de secrets «enterrés dans l’âme de la ville»...
  • 7 ans après, de Guillaume Musso, lu par Bertrand Suarès pasoz, 8 h 12.
    Tout sépare Nikki, artiste fantasque, et Sébastian, calme et pondéré. Pourtant, ils s’aiment, et naissent Camille et Jérémy. Mais l’amour s’étiole et, après un divorce douloureux, chacun a refait sa vie. Fin de l’histoire? Tout bascule quand Jérémy disparaît: fugue ou enlèvement? Face à ce drame, les parents séparés vont s’unir pour retrouver leur fils. Une course effrénée qui les mènera de New-York à Rio en passant par Manaus. Et une plongée dans l’univers impitoyable des narcotrafiquants, où il faut tuer pour ne pas être tué. Mais au bout du voyage, il y a cet amour qu’ils croyaient à jamais perdu... Un couple inoubliable pris dans un engrenage infernal.
  • Les années perdues, de Mary Higgins Clark, lu par Isabelle Miller, 8 h 30.
    Quand Mariah trouve sa mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer, auprès de son père assassiné, le cauchemar commence. Pour la police, aucun doute sur la culpabilité de la vieille femme. Mais Mariah n’y croit pas, d’autant que son père, spécialiste de la Bible, venait de découvrir une lettre de Jésus à Joseph d’Arimathie, volée au XVème siècle au Vatican, mais aussi les preuves de son authenticité jadis contestée. Aurait-on tué son père pour s’approprier l’inestimable autographe? Ou pour le faire disparaître? Mariah se lance dans l’enquête sans mesurer la complexité des enjeux qu’elle va découvrir...
  • Agir sur son état de conscience, de Clarisse Gardet, séances guidées par l'auteur, 2 h 00.
    Au cours de la journée, nous faisons tous, sans y prendre garde, l’expérience de modifications plus ou moins profondes de notre état de conscience : quand nous sommes «dans la lune», quand nous sommes «perdus dans nos rêves»... On pourrait multiplier les exemples de moments où nous sommes bien là, éveillés, et en même temps absents, comme isolés dans une bulle, où la présence du monde extérieur est atténuée. Nous perdons la notion du temps, de l’espace. Nos pensées se sont calmées, ne nous obsèdent plus. Ces moments sont bénéfiques et relaxants car ils s’accompagnent d’une détente musculaire notable. Or on peut apprendre et s’entraîner à provoquer ces états pour les utiliser dans les situations de la vie quotidienne quand le besoin se fait sentir d’atteindre une certaine quiétude mentale.