Pale Queen, tome 2: Cold dream dawning

Si vous n'avez pas lu le tome 1 de la série, ne lisez pas cette chronique.

L'ouvrage:
Claire est maintenant sous contrat. Mab a pris la précaution de le lui faire signer avant ce qui doit arriver, car elle tient à s'assurer de l'obéissance de la jeune femme. Claire doit maintenant se rendre chez sa mère, car celle-ci est la seule à savoir comment tuer la reine pâle.

Critique:
Avant de lire la suite de «Pale queen rising», j'ai lu des chroniques qui disaient que les tomes 2 et 3 étaient moin bons que le premier. Je n'ai pas eu cette impression.

J'apprécie autant la narratrice. Celle-ci se débat entre ses sentiments, ses émotions, sa loyauté, ce qui est bien et mal... Elle est assez lucide. Elle sait bien qu'obéir à Mab est mal, mais elle n'a pas vraiment le choix. Lorsqu'Elie finit par la convaincre que c'est bien, entre autres parce qu'elle et lui se sont beaucoup amusés, jadis, à faire cela, on voit bien que malgré tout, elle ne sait pas si elle est en accord avec elle-même. Il serait facile d'être désespéré à sa place. Sa position est très peu enviable. Entre Mab, sa mère, Kingston, Melody, et la reine pâle, elle a fort à faire. Comme souvent quand le personnage est travaillé, on se demandera ce qu'on ferait à sa place...

Mab est toujours aussi détestable. Dommage: elle ne souffre pas, ou du moins pas assez. Heureusement, on la voit peu.
Elie est aussi amusant que dans le tome 1, mais lui aussi soulève des questions dérangeantes. Il n'a aucune conscience, se délecte même à l'idée de faire le mal, est toujours aussi friand d'âmes humaines, et pourtant, il est impossible de ne pas apprécier sa causticité et son pragmatisme.

Je n'ai pas vraiment compris le but de la fée qui a joué la fille de Vivienne pendant dix-huit ans. Pourquoi veut-elle contrarier les plans de Mab? Aurait-elle un coeur?
J'ai retrouvé Kingston avec plaisir. Lui aussi se débat avec de complexes sentiments... Je ne sais pas trop quoi penser de Vivienne, mais j'imagine que c'est un personnage sympathique, surtout compte tenu de ce qu'elle a traversé.

L'intrigue ne souffre pas de temps morts. J'ai particulièrement aimé le moment où Claire se retrouve au royaume des rêves (dont je n'écrirai pas le nom ici, n'en connaissant pas l'orthographe, mais dont je sais qu'il est inspiré du nom d'une légendaire terre d'abondance) et où la minuscule fée lui laisse entrevoir une solution inespérée. Cela montre ce à quoi aspire réellement Claire (on s'en doutait, mais on en a la preuve). De plus, j'ai aimé cette terre aux multiples possibilités de bonheur, mais aussi de danger...

À la fin de ce tome, on n'a qu'une envie: savoir la suite. Je vais donc la commencer très vite.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Amy McFadden pour les éditions Brilliance audio.

Comme d'habitude, la comédienne a mis son talent au service du roman et de ses personnages. Comme d'habitude, elle a un peu modifié sa voix pour certains rôles (les hommes et certaines femmes), et elle n'a jamais exagéré.

Acheter « Pale Queen, tome 2: Cold dream dawning » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)