Une tombe accueillante

L'ouvrage:
Lincoln Perry est détective privé. Lorsqu'Alex Jefferson, le mari de son ancienne fiancée (Karen), est assassiné, il est suspecté. Mais l'affaire se corse, car Karen l'engage pour retrouver Matthew, le fils d'Alex, avec qui ce dernier n'aurait eu aucun contact depuis très longtemps. Matthew doit hériter d'un gros paquet d'argent.
Lincoln le retrouve. C'est alors que le jeune homme se suicide sous ses yeux. `Étant le seul témoin, le détective est à nouveau soupçonné...

Critique:
Ce livre est à lire comme une détente. Il n'y a pas vraiment de suspense haletant, intrigues et personnages ne sont pas particulièrement creusés, le tout est inégal, mais l'ensemble est sympathique.
Au début, j'ai été contente que Michael Koryta, tout en suivant certains codes, ne fasse pas du trop attendu. En effet, je ne savais pas trop où il allait. Le suicide de Matthew épaissit le mystère, ainsi que la volonté forcenée d'on ne sait qui d'impliquer Lincoln dans l'affaire.
Ensuite, il est intéressant que certains «méchants» aident Lincoln, même si leurs motifs ne sont pas toujours honorables. En outre, les choses sont un peu plus compliquées que ce qu'on croit, et le lecteur fait quelques découvertes inattendues.

Bien sûr, Lincoln est «gentil». Il faut bien un personnage que le lecteur appréciera du début à la fin. En outre, il a des zones plus sombres, ses motivations ne sont pas toujours honnêtes. Cela me l'a rendu davantage sympathique que s'il avait été parfait.
Karen m'a un peu agacée, mais son comportement est logique.
J'ai apprécié Joey, le coéquipier de Lincoln. Il me semble plus épais que les autres, peut-être parce qu'il a un rôle de grand frère, de conseiller pour son ami. Il sait également être drôle et sage.
La situation du personnage accusé à tort fait qu'on réfléchira forcément sur ce qu'aurait été son sort s'il avait agi autrement. Sans excuser ses actes, il faut reconnaître que face à l'argent, il ne s'en serait pas sorti.
La police est crédible, même si l'auteur utilise une ficelle surexploitée en la lançant sur Lincoln.

Une fois que j'ai su certaines choses, j'ai pensé que l'auteur traînerait jusqu'à bien vouloir donner la solution. Heureusement, Il fait les choses un peu mieux que ce que je pensais. Néanmoins, on n'échappe pas à certaines lenteurs. À un moment, quand Lincoln cherche le tueur, il va de personne en personne... j'ai trouvé tout ça un peu poussif. En outre, il y a beaucoup de scènes de bagarres sanglantes. Bien sûr, on fraie avec des gens peu recommandables qui n'hésitent pas à utiliser leurs poings et leurs pistolets. Il est donc normal que cela se tape dessus. Mais j'ai trouvé qu'il y en avait trop.

Éditeur: éditions du Seuil.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Bernard Wurstemberger pour la Bibliothèque Braille Romande.
Le lecteur a une voix très agréable, sa lecture est fluide, son intonation est appropriée. Je trouve un peu dommage qu'il n'ait pas retiré des erreurs de lecture, des toux et des raclements de gorge.

Acheter « Une tombe accueillante » sur Amazon