Et toi, tu vis toute seule?

L'ouvrage:
La narratrice est divorcée. Elle vit donc avec ses deux filles.
Elle nous raconte quelques moments de sa vie avec ses enfants.

Critique:
C'est avec tonus qu'Anne de Bartillat nous conte ces petits moments de la vie de sa narratrice, tranches de vie, racontées en courts chapitres. C'est donc par le récit d'événements que la narratrice nous décrit le caractère de ses filles et le sien. Le style de l'auteur rappelle Nicole de Buron, d'abord parce que personne n'a de prénoms, la fille aînée est, pour le lecteur, la Petite Fille, et la seconde est Number Two, la narratrice n'est pas nommée; et aussi parce que ses anecdotes sont souvent amusantes, et racontées de manière humoristique. Mes préférées sont sûrement les expériences de Number Two avec le mercurochrome et le sèche-cheveux, ou la bouderie de la Petite Fille à qui une inconséquente a enlevé sa musique, ou l'histoire du chocolat en poudre renversé.

Anne de Bartillat sait également faire preuve de gravité. Il y a l'histoire du premier chien de la narratrice, celle de l'aïeule qu'aimait beaucoup la Petite Fille.
Ce rire et cette gravité entremêlés nous dépeignent des situations que nous comprenons d'autant mieux qu'elles nous sont très proches. Ce qu'elle nous raconte, ça pourrait nous arriver. On se plonge dans le quotidien de cette femme divorcée, à qui la vie n'a pas forcément fait de cadeaux, mais qui tente d'en prendre les bons côtés. Et tous ces événements nous semblent terriblement réels!

Il y a quand même des surprises dans ce livre. Par exemple, l'histoire d'amour entre la narratrice et un certain Eric. Je n'avais pas prévu la chute! D'autant moins que j'étais habituée à des événements ordinaires... et cela aussi, c'est réaliste. En effet, dans toute vie banale, on trouve des événements incongrus qui surprennent. Ici, l'événement provoque le rire, même si pour une fois, la narratrice ne rit pas avec son lecteur.

Ma critique n'est pas très longue, mais le livre étant très court, je ne dois pas trop vous en dévoiler!

Éditeur: Albin Michel.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Jeanine Wouters pour la Ligue Braille.

Acheter « Et toi, tu vis toute seule? » sur Amazon