Chocky

Note: En français, «Chocky» a été publié dans le même livre que «Le village des damnés». Ce titre est d'ailleurs celui du recueil.

L'ouvrage:
Matthew, douze ans, a une amie imaginaire, Chocky. Cependant, certaines choses troublent ses parents. Mathew semble apprendre des choses par l'intermédiaire de Chocky. En outre, il ne parvient pas à dire si cet ami est une fille ou un garçon, même si la plupart du temps, il dit «elle».

Critique:
Ce roman m'a plu. Il est intemporel. De plus, les thèmes développés le sont avec intelligence. Le plus flagrant est sûrement la rapacité de l'homme. Le scénario de départ paraîtra peut-être un peu facile à certains. Quant à moi, c'est ce qui m'a attirée.

Le roman est court. Il est parfois un peu lent, mais ce n'est pas gênant. Le lecteur, guidé par le fait que souvent, on a peur de ce qu'on ne connaît pas, commencera peut-être par penser que Chocky est une puissance maléfique. C'et d'ailleurs ce que je pensais. J'imaginais du sanglant, de la violence, un enfant possédé, et j'avais un peu peur d'être déçue, n'étant pas trop fan de ces idées qui me paraissent spectaculaires. Je préfère donc ce qu'on finit par découvrir. On me dira que cela a été plusieurs fois employé. peut-être, mais ici, j'ai trouvé que c'était bien amené.
Au moment où on commence à penser qu'on va s'ennuyer, l'auteur relance l'action, et le mystère s'épaissit... jusqu'à ce que Chocky «se dévoile».

Les parents de Mathew (David et Mary) ne réagissent pas tout à fait de la même façon. Si on préfère les réactions de David, on comprendra celles de Mary. Elle semble vouloir se voiler la face, mais tout ce qu'elle veut, c'est préserver son fils.

Remarque annexe:
J'ai aimé ce que fait David quant à la médaille de son fils.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Daniel Weyman pour les éditions Canongate Books Ltd.

Acheter « Chocky » sur Amazon