L'amour ne meurt jamais

L'ouvrage:
Jennifer a beaucoup de mal à se remettre de la perte de son mari. Alors qu'elle endure vaillamment ce coup du sort, sa grand-mère, Sam, de qui elle est très proche, fait une chute et reste dans le coma. Désespérée, la jeune femme va s'installer chez Sam, afin d'aller la voir tous les jours, à l'hôpital près de chez elle.
En entrant dans la chambre qu'elle occupe habituellement chez Sam, elle découvre, en évidence, un énorme paquet de lettres par lesquelles Sam lui raconte toute sa vie, comme Jennifer le lui demande depuis longtemps.

Critique:
Ce livre est un repose-cerveau.
Les deux histoires d'amour qui s'entrecroisent en sont les thèmes centraux. C'est un peu moins mièvre que du Danielle Steel, et certaines situations sont amenées un peu plus finement.
Dès que Jennifer rencontre Brandon, le lecteur sait tout de suite qu'une histoire d'amour naîtra entre eux. Elle est un peu moins clichée que le traditionnel coup de foudre que je déteste, car ils se connaissaient enfants.
En outre, l'intrigue est un peu mélodramatique, mais c'est le lot de toutes les histoires de ce style. J'avoue ne pas trop aimé ce genre de livres, mais un de temps en temps, ça ne fait pas de mal, surtout que celui-là est un peu moins nunuche que certains du genre.

Les personnages ne m'ont pas paru assez creusés. On éprouve un peu de compassion pour Sam, mais après tout, elle l'a un peu cherché.
Quant à Jennifer, Charles, et Brandon, ce qui leur arrive touche le lecteur, mais ces événements toucheraient s'ils arrivaient à n'importe qui. J'ai trouvé ces personnages un peu passe partout. Ce sont des personnages ordinaires, soit, mais ils n'ont pas de plus qui fait qu'on les apprécie. Ils ne sont pas complexes.

Éditeur: l'Archipel.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Marianne Paquette pour l'INCA

Acheter « L'amour ne meurt jamais » sur Amazon