Fifty mice

À ma connaissance, ce livre n'est pas traduit en français.

L'ouvrage:
Jay Johnson est un américain moyen. Il a un travail peu passionnant, une petite amie, un meilleur ami...
Un jour, il est enlevé par les fédéraux. On le place dans le programme de protection des témoins. Il aurait vu quelque chose d'important, et on le presse de le dire. Seulement, Jay ne sait pas ce qu'il pourrait avoir vu ni quand.

Critique:
L'auteur joue très bien sur l'affolement ressenti par une personne qui est parachutée dans une autre vie, et ne comprend pas pourquoi. On s'identifiera très bien au personnage qui, harcelé de tous les côtés, fait ce qu'il peut pour ne pas devenir fou. Les circonstances sont si incongrues que Jay lui-même se demande parfois s'il ne déraille pas complètement. Cet examen de lui-même le force d'ailleurs à se souvenir d'événements anciens qu'il a tout fait pour oublier. Cela lui fait se poser des questions sur la mémoire, sur ce qu'on sait, ce qu'on croit savoir, ce que les autres veulent que nous croyions vrai... Tout cela est très intéressant.

Juste avant sa mésaventure, Jay a connaissance (par son ami) d'une expérience réalisée sur des souris de laboratoire. Cette anecdote lui revient en tête au long du roman, alors qu'il constate avec amertume qu'il est lui-même un rat de laboratoire. Ce genre de pensée, corroborée par les faits, accroît la tension, tout comme l'explication que les fédéraux ont donnée à Stacy concernant l'absence soudaine de Jay. D'autant qu'enragé par cette nouvelle, le pauvre Jay fait tout (involontairement, bien entendu) pour jouer ce rôle de manière très convaincante...

L'auteur maîtrise son intrigue. J'ai quand même trouvé que l'histoire d'amour faisait tache. Cela gâche un peu les choses, à mon avis. Je trouve dommage que les auteurs insèrent des histoires d'amour (plus ou moins bien amenées) dans ce genre de thrillers. Ici, j'ai d'autant plus pesté que je n'aimais pas le personnage féminin du couple. En fait, à part Jay, Helen et l'ami de Jay (j'ignore l'orthographe de son prénom), je n'ai pas apprécié grand-monde.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par D W Moffett pour les éditions Penguin Random House Audio.

Acheter « Fifty mice » en anglais sur Amazon