Cheyenne

L'ouvrage:
Il y a vingt ans qu'il l'a rencontrée.
Il y a dix ans qu'ils se sont vus pour la dernière fois.
Elle lui a envoyé une carte postale représentant un paysage qu'il connaît. Il pense qu'elle lui donne rendez-vous là-bas, à Envers. Il roule, il roule. Il se rend au rendez-vous. Que veut-elle? Pense-t-elle que c'est encore possible entre eux, malgré les blessures involontaires qu'ils se sont infligés?

Critique:
Le roman est à la fois gai et triste. Lorsque le personnage principal raconte sa première rencontre avec Cheyenne, l'atmosphère est enjouée. Il a onze ans, et ce qu'il tente de faire, son caractère, Son courage, ses remarques amusantes font de cette rencontre un moment heureux, même si le petit garçon en sort le coeur blessé par son premier chagrin d'amour.
En outre, si le petit garçon naïf et au coeur plein de rêves est attendrissant, il est parfois agaçant.

Ensuite, le roman devient plus grave. Les deux personnages principaux se revoient, se confient l'un à l'autre. On apprend le passé de Cheyenne, et l'amusement fait place à l'horreur d'une réalité. L'enfance et l'adolescence de Cheyenne ont été houleuses pour son coeur. Le plus terrible est certainement l'attitude de ses parents qui savaient et ne disaient rien. Le père faisait comme si c'était normal, et la mère accusait Cheyenne d'être fautive.

Ce livre est également une leçon de tolérance. Certains rejetaient Cheyenne à cause de sa différence. Ce qu'elle a vécu lui a forgé un caractère particulier, et certains ne supportaient pas cette différence. Le coup de grâce lui a sûrement été assené par ses beaux-parents...

Ce genre de romans peut surprendre de la part de Didier Van Cauwelaert, car en général, ses romans sont plutôt optimistes. Ici, il n'y a qu'une petite note d'espoir: la vie continue, et le personnage principal immortalisera Cheyenne. Quant à l'ex mari de cette dernière, il ne l'oubliera pas non plus. On pense même que leur fils saura qui elle était, ce qu'elle aimait, ce qu'elle a vécu. Mais le lecteur a quand même le sentiment d'un échec, à cause de la décision de Cheyenne.

Je n'ai pas trop aimé ce livre. Il n'a pas vraiment su me toucher en profondeur, même si le personnage de Cheyenne m'a émue. Je pense qu'il ne m'a pas apporté grand-chose, mais je n'ai rien à lui reprocher... Il n'est pas déplaisant, et dépeint un personnage sympathique et émouvant, mais il ne me convainc pas vraiment.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Sébastian Lazennec pour les éditions la Croix des Landes.

Acheter « Cheyenne » en audio sur Amazon

Acheter « Cheyenne » sur Amazon