Police

L'ouvrage:
Ce jour-là, on propose une mission à certains policiers en dehors de leur service. Virginie, ne se sentant pas vraiment à l'aise chez elle, accepte sans savoir quelle est cette mission. La voilà donc, en compagnie de deux collègues (Éric et Aristide), allant récupérer un réfugié à qui le droit d'asile a été refusé. Les trois policiers doivent le conduire à l'aéroport où il prendra, sous escorte, un avion pour son pays natal, le Tadjikistan.

Critique:
Ce roman m'a plu. En très peu de pages, l'auteur parvient à montrer des choses sans tomber dans le cliché. D'abord, il crée une ambiance oppressante. Le mal-être de Virginie à cause de sa vie privée, la gêne d'Aristide et d'Éric, le poids de ce que leur métier leur fait vivre au quotidien, et la difficulté d'accomplir la mission racontée ici, tous ces éléments façonnent cette atmosphère suffocante.

Virginie est un personnage intéressant à cause des sentiments contradictoires qu'elle inspire. Il semblerait que son mariage parte à la dérive. Cela fait qu'on la plaint. Certes, mais sa façon de «s'adapter» fait que je l'ai plutôt blâmée. Elle est tourmentée, à fleur de peau, ce qui occasionne des réactions parfois disproportionnées de sa part.
Éric, lui, fait son métier au mieux, et pas uniquement pour être bien vu. C'est celui qui, normalement, obéit aux ordres sans discuter. Mais il en a assez de ce que son métier l'oblige à vivre.
Aristide fait le mariolle 90% du temps.
C'est dans la tête de ces trois personnages que nous voyageons pendant qu'ils conduisent le prisonnier à l'aéroport. Virginie a eu beau me déplaire sur certains points, c'est elle qui souhaite connaître les tenants et aboutissants de cette «mission». C'est elle qui pousse ses collègues à creuser afin d'appréhender toute la situation. C'est elle qui, la première, concrétise une certaine idée... Malgré le chaos émotionnel dans lequel sa vie privée la plonge, elle est capable de voir ce qui se passe autour d'elle. Si, pendant la journée, elle a fait preuve d'inertie lorsqu'elle et Éric sont intervenus sur un lieu de combat, ce soir-là, elle ne peut recouvrir les événements d'indifférence.
Chaque personnage est ainsi: ils déplaisent par certains côtés, mais en creusant, on voit qu'ils ne sont pas blasés, qu'ils aspirent à quelque chose de meilleur. J'ai surtout parlé de Virginie parce que c'est elle qui est mise en avant, et parce que j'ai commencé par la trouver très pénible. Mais tous trois sont très attachants et très réalistes.

L'intrigue est lente, mais ne souffre d'aucun temps mort. En tout cas, je ne me suis pas ennuyée. On découvre ces personnages, leur quotidien, la manière dont ils tentent de s'accommoder des revers de leur métier, et ce qu'ils font dans une situation donnée. Je sais que beaucoup de monde a des préjugés sur certains corps de métier. Je pense (en tout cas j'espère) que je n'en ai pas sur la police, et de toute façon, je conseille ce roman qui, loin des thrillers américains ou suédois, nous montre la réalité du terrain. Je pense même que l'auteur devrait en écrire d'autres de ce genre, justement pour continuer de décrire cette réalité.

Service presse des éditions Audiolib.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Axelle Laffont.

Je ne connaissais pas du tout cette comédienne. (Je ne peux pas m'empêcher de dire que je connaissais (en tant que téléspectatrice, bien sûr) son père, Patrice Laffont, car j'étais une fan absolue de «Pyramide».) Elle a parfaitement interprété ce roman. Non seulement son ton était toujours approprié (que ce soit concernant la narration ou lorsque les personnages exprimaient des émotions), mais elle est parvenue, sans difficultés apparentes, à faire entendre, par sa voix, l'ambiance oppressante du roman. Je suis convaincue qu'il est assez difficile de faire cela sans exagérer. Il va de soi (mais je le précise quand même) qu'Axelle Laffont n'est ni trop sobre ni cabotine. Ayant beaucoup apprécié son interprétation naturelle, j'espère que ce livre (qui, à ma connaissance, est le premier qu'elle enregistre) est très loin d'être le dernier.

Acheter « Police » sur Amazon
Acheter « Police » en audio sur Amazon ou en téléchargement audio (Audible.fr)