Soins intensifs Note: Il semblerait que l'auteur ait écrit plusieurs romans mettant en scène Maud Graham, et qu'il vaille mieux les lire dans l'ordre. D'après ce que j'ai compris, «Soins intensifs» ne serait pas le premier.

L'ouvrage:
Ce soir-là, le jeune Maxime Desrosiers rentre chez lui au moment où son père, Bruno, est interrogé par des hommes louches. Les hommes tirent. Bruno est grièvement blessé, et Maxime reçoit une balle dans l'épaule. Ils sont conduits à l'hôpital.

Denise Poissant retourne à l'hôpital pour la énième fois, car son fils, Kevin, souffre de maux inexpliqués.
Maud Graham, femme policier, se rend à l'hôpital pour interroger Maxime, dont le père était son informateur. Elle y va également pour rendre visite à son collègue, blessé à la jambe.

Critique:
C'est le premier roman de Chrystine Brouillet que je lis. Je compte bien poursuivre ma découverte de cette romancière. Moi qui ne cesse de me plaindre de thrillers trop spectaculaires, trop sanglants, dont les auteurs utilisent de trop grosses ficelles, j'ai été ravie de découvrir Chrystine Brouillet! Quelle bouffée d'oxygène! Elle se démarque aisément des Chattam, des Coben, et des Grangé par une intrigue où la psychologie des personnages est minutieusement étudiée. Au lieu de faire du remplissage avec d'horribles descriptions sanglantes et inutiles s'étalant sur des pages et des pages, elle construit un écheveau habilement tissé d'intrigues croisées où le temps mort n'a pas sa place.
Par ailleurs, elle n'attend pas des pages et des pages avant de donner des indices, et ne tente pas de fourvoyer son lecteur en l'entraînant à dessein sur de fausses pistes. Elle n'a pas besoin de cela. Ses rebondissements sont plus fins, moins artificiels.
En outre, l'auteur ne pense pas qu'un roman doive obligatoirement faire plus de 500 pages pour être bon.
Certains morceaux du puzzle semblent évidents et pas vraiment nouveaux. Soit. Mais Chrystine Brouillet sait les placer intelligemment, rendant le tout crédible.
Le roman ne va pas sans quelques notes d'humour, ce qui détendra le lecteur.

Les personnages sont attachants. Maud Graham me plaît beaucoup d'abord parce qu'elle fait exactement ce qu'il ne faut pas, et que je ferais sûrement à sa place: éprouver plus que de la sympathie pour certaines personnes qu'elle rencontre au gré de ses enquêtes. Elle s'est attachée à Grégoire lors d'une précédente enquête à laquelle il était mêlé, et elle fait la même chose avec Maxime. Elle ne devient pas une machine insensible. Son métier ne la force pas à se blinder contre les sentiments vrais et purs. Elle sait qu'elle risque de souffrir, elle sait qu'elle n'agit pas comme la société et la déontologie le voudraient. Elle écoute quand même son coeur.
Maud attire également la sympathie du lecteur parce qu'elle doute, se remet en question, et apparemment, elle peut avoir un sale caractère.

J'aime beaucoup le personnage de Maxime! Il a été blessé par la vie, mais cela l'a mûri, lui a donné la joie de vivre au lieu de le briser, l'envie d'aider les autres au lieu de l'aigrir...

D'autres personnages sont attachants pour différentes raisons: Grégoire, Kevin, Alain, André, Nicole, Martin... ce sont tous des personnages ordinaires, avec leurs forces et leurs failles: c'est ce qui les rend attachants.
Grégoire ayant été rencontré lors d'une enquête précédente, je suppose qu'après avoir lu son histoire (même si ce que j'en ai entendu m'a fait ressentir beaucoup de compassion), je donnerai encore plus d'importance à ce personnage.

Le roman se passe au Canada, et comme l'auteur est canadienne, outre paysages et climat, elle nous fait profiter d'expressions typiques (comme des jurons), mais aussi de façons de parler. Ça m'a fait penser que je dois avoir un dictionnaire détaillant ce que veulent dire certaines expressions québécoises, et que je m'y plongerais bien.

Bref, je vous recommande les romans de Chrystine Brouillet!

Éditeur: la Courte échelle.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Angélique Gridel pour l'INCA
J'ai aimé la lecture d'Angélique Gridel. Sa voix est douce et agréable, et elle met le ton approprié sans trop en faire.

Edit du vendredi 3 décembre 2010:
Après recherches, j'ai trouvé un article sur Chrystine Brouillet.
Voici l'ordre dans lequel il faut lire les ouvrages mettant en scène Maud Graham.
1: Le poison dans l'eau
2: Préférez-vous les icebergs?
3: Le Collectionneur
4: C'est pour mieux t'aimer, mon enfant
5: Les fiancées de l'enfer
6: Soins intensifs
7: Indésirables
8: Une femme fidèle
9: Sans pardon
10: Silence de mort
11: Promesses d'éternité
12: Sous surveillance

Acheter « Soins intensifs » sur Amazon