Les amants du spoutnik

L'ouvrage:
Le narrateur raconte un pan de la vie d'une femme qu'il aime: Sumire. À vingt-et-un ans, alors qu'elle tente de devenir écrivain, Sumire tombe amoureuse de Miu, qui a dix-sept ans de plus qu'elle. Elle se confie au narrateur qui est son meilleur ami. Elle finit par travailler pour Miu. Puis, elles partent en vacances sur une île grecque. C'est alors que quelque chose d'inattendu va arriver.

Critique:
Ce livre est comme un rêve. Je ne dis pas qu'il est beau comme un rêve, mais que son ambiance et que certains faits qu'il évoque, font penser à un rêve. Sumire raconte la plupart de ses histoires la nuit. Ce qui est arrivé à Miu est tellement étrange que cela rappelle un rêve, tout comme ce qui arrive à Sumire, ensuite. L'histoire de l'enfant voleur aussi est étrange, car elle ne semble reliée à rien, ne faire rien évoluer.
D'autres faits sont racontés de manière un peu décousue.

C'est peut-être une des raisons qui ont fait que j'ai eu du mal à entrer dans le livre, et à m'attacher aux personnages. Sumire m'a particulièrement agacée. Bien sûr, c'est une jeune femme qui se cherche, mais on dirait que tout doit graviter autour d'elle. Je la trouve assez égoïste. Qu'elle ne voie pas l'amour que lui porte son ami, ça peut se comprendre, mais elle semble ne pas vraiment penser à lui. Elle ne l'appelle que quand elle a besoin de parler. Elle ne lui apporte jamais son aide. Accessoirement, elle lui téléphone la nuit, ce qui n'est pas très sympathique.
Elle se lamente sur son sort, et se fiche un peu des autres.
Même à la fin, son attitude ne montre pas un vrai changement. On aurait pourtant pu le penser, étant donné ce qui s'est passé. En fait, pendant tout le livre, elle agit en écervelée.

Les autres sont plus évolués. Au début, Miu m'agaçait, mais parce que Sumire ne faisait que parler d'elle. Lorsqu'on la rencontre, puis qu'on lit son histoire, elle devient sympathique. Bien sûr, on peut être surpris par cette espèce de délire, mais ayant lu un autre roman de cet auteur dont la fin était encore plus délirante (là, au moins, il y avait une certaine cohérence), je n'ai pas été déroutée.
Quant au narrateur, on comprend ses actes et ses motivations. On pourrait le blâmer pour son abnégation quant à Sumire, et sa façon de se consoler d'elle, mais je n'ai pu que comprendre et approuver.

Ces trois personnages qui entendent parler les uns des autres, se rencontrent, vivent de forts moments ensemble, se perdent de vue... c'est les aléas de la vie, et pourtant, je n'y ai pas vraiment cru.
Et bien sûr, le coup de foudre m'a souverainement déplu. Ça a contribué à me faire trouver Sumire agaçante.

Malgré cela, quelques passages m'ont vraiment plu:
J'ai aimé les petites notes d'humour qui parcourent le roman. Par exemple, la conversation sur la différence entre «signe» et «symbole».

J'ai aussi aimé la façon dont l'auteur parle de l'écriture. Sumire n'est apparemment pas assez mûre pour écrire «correctement», pour écrire quelque chose qui satisferait un éditeur. Mais elle parvient parfaitement à relater de manière précise un rêve et une histoire qu'on lui a racontée. Beaucoup d'écrivains puisent leur inspirations dans des expériences vécues par eux ou d'autres, qu'ils rassemblent, refondent, assortissent de fioritures, ou dont ils soustraient des éléments. Sumire n'a pas assez d'expérience de la vie pour pouvoir écrire. Elle n'est pas assez mûre, comme le lui fait remarquer Miu.

J'ai un peu ri, car parfois, l'auteur nous donne lui-même les clés de ce qu'il y a à comprendre. Par exemple, la «dualité» de Miu et le point commun qui a fait que Sumire a voulu mettre son rêve et l'histoire de son amie en regard.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Pierre-François Garel. Ce livre m'a été offert par les éditions Thélème.
Le lecteur a une voix agréable. Cependant, je trouve que sa lecture est trop «murmurée». Il lit avec sobriété, et c'est bien, mais pour le coup, je le trouve trop sobre. Il chuchote presque. Il m'a été, de ce fait, d'autant moins facile de me concentrer sur le roman.

Acheter « Les amants du spoutnik » sur Amazon

Acheter « Les amants du spoutnik » en audio sur Amazon