Le joueur

L'ouvrage:
Le personnage principal, Alexis Ivanovitch, est précepteur chez un général. Il est éperdument amoureux de Pauline, la belle-fille du général. Il ferait n'importe quoi pour elle, même des choses stupides. Pauline a plutôt l'air de jouer avec ses sentiments, et de lui préférer Desgrieux. Un jour, la tante du général, (dite la grand-mère), débarque sans prévenir. Le général et sa famille la croyaient malade, (et elle l'était, mais n'a pas donné de nouvelles racontant sa guérison), et attendaient l'héritage. La grand-mère entraîne Alexis Ivanovitch au casino. C'est là qu'il se rend compte qu'il a la passion du jeu...

Critique:
Ce livre fait partie des classiques que je n'hésite pas à relire. On y retrouve plusieurs thèmes: l'amour passionné déçu, les rapaces intéressés par l'argent de la vieille parente, le casino... Alexis Ivanovitch nous apprend toutes les règles de la roulette, d'ailleurs. Les passages où la grand-mère se déchaîne au jeu sont loufoques, très amusants. Personnellement, j'aime moins le passage où Alexis Ivanovitch suit mademoiselle Blanche.

On reste quand même sur sa faim, car on ne sait pas ce que va faire Alexis Ivanovitch, à la fin. Il jure qu'il va choisir une route, mais monsieur Astley (un anglais rencontré lors de son préceptorat chez le général), est sûr qu'il suivra l'autre. Je veux croire qu'il fera ce qu'il dit, mais quelqu'un qui a la passion du jeu ne suivra-t-il pas plutôt la route indiquée par monsieur Astley? C'est peut-être au lecteur de décider, après tout...

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Jacques Bonnaffé pour les éditions Thélème.

Acheter « Le joueur » sur Amazon