Simplement Kate

L'ouvrage:
Kate est la fille du sculpteur du village. Son père lui a appris les ficelles, et elle est déjà très douée. C'est alors qu'une étrange fièvre s'abat sur le village. Pour diverses raisons, l'adolescente n'aura d'autre choix que la fuite.

Critique:
Ce roman m'a beaucoup plu. C'est une sorte de parcours initiatique en forme de conte dont certains aspects son cruels. La jeune héroïne évolue dans un monde de superstitions, et en sera victime. J'ai toujours compris ses réactions et ses actes. Elle, que les épreuves font grandir trop vite, se révèle très forte et lucide.

Les aspects du conte qu'on retrouve sont surtout les épreuves et la magie. L'une des épreuves (celle de l'enfermement) porte la tension à son comble.

J'ai également compris Linay, même si je ne l'ai pas toujours apprécié. Il est logique qu'il veuille faire son possible pour sa soeur, cependant, il sait parfaitement ce que risque Kate à vivre sans ombre. (J'ai d'ailleurs apprécié de retrouver le thème de l'ombre que quelqu'un souhaite acquérir.) Linay est donc complexe, car on ne peut pas éprouver de sentiments tranchés à son égard.

Mon personnage favori est Taggle, le chat de Kate. Il est très souvent source de rire, et donc de détente. Par exemple, lors d'un moment grave, la jeune fille tente d'alléger un peu l'ambiance en reprenant une réplique de Taggle dirigée contre Linay. De plus, Taggle fait beaucoup pour la jeune fille, n'hésitant pas à se mettre en danger... Je dois dire que j'ai été soulagée de ce que finit par faire Lenor, car cela avait un impact positif sur Taggle... Cependant, certains lecteurs le regretteront peut-être, car cela ne change rien concernant Linay.

À travers les aventures de Kate, Erin Bow pose adroitement certaines questions. Par exemple, elle prévient le lecteur contre une peur irraisonnée. Certains ont peur de Kate, la croyant sorcière, et la rejettent sans tenter de la comprendre. Il est vrai que les circonstances des événements sont particulières, et on comprend que des personnages soient mal à l'aise, mais il est également décevant qu'ils ne se disent pas que c'est justement ce dont a souffert Lenor, et qu'ils sont en train de l'infliger à une autre personne sans défense.

J'espère trouver d'autres romans d'Erin Bow en audio. Sur Audible, il y a une série en deux tomes (en anglais), mais je n'aime pas trop la lectrice...

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cassandra Campbell pour les éditions Brilliance audio.

Acheter « Simplement Kate » sur Amazon