Le jeu : Niveau 1 : Oserez-vous entrer ?

L'ouvrage:
Henrik Pettersson (dit HP), jeune chômeur paumé, trouve un téléphone portable dernier cri. Sur l'écran, s'affiche la demande suivante: «Tu veux jouer?» Il clique sur «oui». Le voilà entré dans le jeu. Au départ, remplir des missions et gagner des points lui plaît beaucoup. Cependant, les choses vont se gâter.

Critique:
L'idée de départ est, à mon sens, originale, tout en étant crédible. D'autre part, pendant un moment, le lecteur ne sait pas où l'auteur veut en venir. De ce fait, il est impossible de prévoir les événements. Bien sûr, on sait certaines choses. Il est évident que HP est manipulé et qu'il y a une raison à cela. J'ai très vite trouvé que quelque chose clochait quant à Herman: il s'est coupé de tout, alors comment se fait-il que Farouk le trouve aussi vite? L'auteur disperse certains indices qu'il souhaite que le lecteur interprète, ce qui lui permet d'en donner d'autres, plus fins, et que le lecteur ne repèrera pas forcément ou qui le feront douter, mais dont il ne parviendra pas à trouver le sens jusqu'à ce que l'auteur le décide. C'est une bonne stratégie.
Étant donné que j'ai compris certaines choses avant HP, il m'a parfois exaspérée à avoir l'esprit lent... et puis, j'ai découvert qu'il avait des choses à m'apprendre. L'auteur et ses personnages ne sont pas toujours là où on les attend.

L'intrigue ne souffre pas de longueurs. En revanche, certains éléments sont un peu gros. Je pense surtout à ce que découvre Rebecca quant au harcèlement dont elle est victime. Je n'aime pas que les auteurs emploient ce genre de ficelles. Bien sûr, dans ce cas-là, cela explique tout, mais je ne suis pas convaincue quant à la crédibilité de la chose.

J'ai aimé la structure du roman. Au départ, les passages montrant HP et Rebecca alternent. Je me suis donc doutée que ces deux personnages étaient liés, mais je n'arrivais pas à voir comment. Ensuite, pendant une partie du roman, le lecteur connaît le «secret» de Rebecca et la raison pour laquelle il la ronge, mais le romancier ne dévoile pas tout tout de suite, il le fait par petites touches.

Les personnages ne sont pas forcément tout de suite sympathiques, mais lorsqu'on apprend à les connaître, on les comprend mieux. Au départ, je trouvais que Rebecca était plus sympathique que HP, car elle semble avoir les pieds sur Terre, être rationnelle, mieux insérée dans la société. Malgré le fait qu'elle présente bien, Rebecca finit par être moins appréciée que HP (du moins, par moi). De toute façon, ces deux personnages sont très réalistes, et invitent le lecteur à se débarrasser de ses préjugés.

Ce livre est le premier tome d'une série qui en compte au moins trois. Étant donné la fin du livre, je ne sais pas trop comment l'histoire pourrait être relancée. J'ai peur que la suite s'essouffle. À voir.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.
Ce livre m'a été offert par les éditions Fleuve Noir.

Acheter « Le jeu : Niveau 1 : Oserez-vous entrer ? » sur Amazon