Tous les oiseaux du ciel

L'ouvrage:
Jake Whyte élève des moutons. Quand elle retrouve certaines de ses brebis éventrées, elle s'inquiète. Qui fait cela? Un animal? Un homme? Si c'est un homme, pourquoi?

Critique:
J'ai aimé l'atmosphère à la fois violente et feutrée de ce roman. La narratrice semble à la fois simple à comprendre et mystérieuse. On comprend sa peur, sa méfiance, la raison de son isolement. Cependant, sa peur (bien que compréhensible) m'a semblé disproportionnée. Bien sûr, elle ne craint pas seulement son passé... De plus, j'ai eu du mal à comprendre certains de ses choix. Elle passe son temps à fuir, ce qui décuple sa peur. Si elle avait affronté sa première «mauvaise action», elle n'aurait pas connu tous ces déboires. Elle est en quelque sorte punie pour avoir fui. Certains diront qu'elle évolue puisqu'ensuite, elle veut affronter ce qui s'en prend à ses moutons...
J'ai également apprécié les rares histoires d'amitié de Jake.

Le style m'a parfois dérangée, notamment à cause de la crudité de certains propos. Cependant, je pense que cette rudesse est en accord avec l'histoire et les lieux dans lesquels elle se déroule.

Le plus gênant est sûrement la structure. J'ai eu de la chance: la lectrice qui a enregistré le roman m'a prévenue. De ce fait, je m'étais préparée. Le livre alterne les chapitres racontant le présent de Jake et son passé. C'est une structure qui me dérange toujours un peu. Cependant, l'auteur a ajouté une difficulté. Les chapitres narrant le passé de Jake ne sont pas chronologiques. Il faudrait presque les lire à l'envers. À cause de cette structure, on a une impression de brouillon, de fouillis. En outre, il n'est pas vraiment simple de comprendre l'histoire. D'ailleurs, il me semble que certaines questions restent, à la fin... Pas forcément quant au passé de Jake, d'ailleurs, mais plutôt concernant son présent.
En général, je finis par apprécier cette structure si elle apporte quelque chose au roman. Ici, je ne suis pas persuadée que ce soit le cas. Peut-être aurait-il été judicieux de faire des retours en arrière plus longs, et surtout, chronologiques. On me dira qu'en construisant son récit ainsi, l'auteur ménage un certain suspense. Certes, mais à mon avis, ce roman est davantage psychologique que policier. J'aurais donc préféré connaître le passé de l'héroïne avant le présent, ou tout au moins, que les deux ne soient pas entremêlés ainsi.

Éditeur: Actes Sud.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Françoise Golaz pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Tous les oiseaux du ciel » sur Amazon