Le syndrome de Croyde

L'ouvrage:
Ce soir-là, Agnès Quincey rentre chez elle traumatisée car elle a assisté à un accident: un homme s'est fait écraser par le métro. L'a-t-on poussé? S'est-il suicidé? Les choses se compliquent lorsque les accidents se reproduisent, et qu'Agnès est toujours dans les parages.

Critique:
Voici un bon thriller psychologique. J'ai quelques petits reproches à lui adresser, mais ils ne comptent pas vraiment au regard du fait que ce livre m'a tenue en haleine. Je n'ai pas pu le lâcher. Il se lit très vite.

L'auteur a créé des personnages qui ne sont pas manichéens. Agnès, par exemple, m'a souvent agacée. Au final, je préfère cela, car elle est humanisée, et malgré ses côtés troubles, elle est plus intéressante que si elle était trop lisse.
Tous les autres personnages sont intéressants. Je n'en dirai pas trop pour ne pas trop en dévoiler.

Marc Welinski a fait un pari risqué avec ce genre d'intrigue. Il est globalement réussi. J'ai trouvé une petite faille, mais mon mari (qui a lu le roman) ne pense pas du tout comme moi. C'est donc moi qui pinaille. ;-)
L'auteur s'y entend pour semer le doute dans l'esprit du lecteur. J'avais deviné certaines choses, mais je doutais quand même. D'autre part, j'ai passé un bon moment à me demander comment le tout tournerait.
Les rebondissements arrivent à point nommé, il n'y a pas de temps morts. Et puis, l'auteur a pensé à expliquer un paramètre que les auteurs zappent complètement dans ces cas-là.
Bien sûr, j'en ai quelque peu voulu aux personnages d'être parfois lents d'esprit, mais il est normal qu'ils aient du mal à accepter certaines choses qui touchent leur entourage, qui les touchent eux-mêmes.

L'histoire est d'abord racontée par Dany (le mari d'Agnès), puis par Agnès. Ici, c'est judicieux à cause du déroulement de l'intrigue, et aussi parce qu'avoir le point de vue d'Agnès permet mieux de la cerner.

La fin n'est pas bâclée. En outre, c'est l'un des rares livres où des personnages qu'on pourrait croire imbus d'eux-mêmes reconnaissent qu'ils se sont trompés et font preuve d'humilité.
La solution est certes un peu facile (elle m'a rappelé un autre roman dont je tairai le titre, et où elle est encore plus discutable qu'ici), mais cela ne gâche pas le livre.

En arrière-plan, l'auteur aborde finement certains thèmes: le quinquagénaire en recherche d'emploi, les couples ayant une différence d'âge assez importante, la manière dont certains couples gèrent les crises, le fait que même pour ceux qui nous connaissent bien, nous recelons toujours une part d'ombre plus ou moins importante...

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.
Ce livre m'a été offert par les éditions Daphnis et Chloé par l'intermédiaire de l'agence de communication LP Conseils.

Acheter « Le syndrome de Croyde » sur Amazon