Instant mom

À ma connaissance, ce livre n'a pas été traduit en français.

L'ouvrage:
Nia Vardalos raconte comment elle a adopté Ilaria.

Critique:
Étant plus sensible aux voix des comédiens de doublage, c'est leurs noms que je retiens et que je cherche à connaître, et non ceux des acteurs. Cela explique en partie pourquoi je ne connaissais pas la scénariste et actrice Nia Vardalos.
Son témoignage se lit comme un roman. Elle l'a surtout écrit pour aider (même modestement) ceux qui souhaitent adopter en leur montrant qu'il y a une possibilité que peu connaissent: adopter des enfants émancipés et placés en famille d'accueil. En outre, il est agréable de lire que Nia et Ian (son mari) ont rencontré des assistants sociaux compétents, humains, réellement préoccupés du bonheur des enfants.

Au long de son livre, Nia Vardalos explique et montre, par plusieurs exemples, que son mari et elle adorent rire de beaucoup de choses. Parfois, c'en est infantile. Personnellement, je suis un peu comme eux, donc je me retrouve dans les âneries données en exemple. Cependant, il est facile de comprendre leur nervosité lorsque Nia évoque la visite des assistants sociaux. Ils ne connaissent pas du tout ce couple, et les voir rire de n'importe quoi ou faire des blagues idiotes pourrait paraître incongru.

Mais c'est aussi grâce à ce rire qu'ils donneront confiance à Ilaria, au début, alors que celle-ci, par peur, se révoltera contre eux. L'humour et l'amour, tels sont les valeurs prônées par Ian et Nia. Celle-ci invite d'ailleurs son lecteur à rire gentiment d'elle dans certaines situations. Je partage leur opinion, mais je suis sceptique quant au fait que cela puisse rendre les choses plus faciles dans toutes les situations. Malheureusement, on tombe souvent sur des gens qui ne veulent pas comprendre, et qui, malgré tout, ne le voudront jamais. Nia et Ian prônent également le respect, la discussion. Pour illustrer cela, Nia raconte une anecdote arrivée lorsqu'Ilaria était au jardin d'enfants. Une fillette met du sable dans les yeux d'Ilaria, et comprend la portée de ce qu'elle a fait lorsque la maîtresse lui montre qu'Ilaria a mal. C'est une jolie histoire, mais malheureusement, beaucoup de choses ne se règlent pas ainsi.

À un moment, l'auteur tente de combattre l'idée qui veut que certains ne souhaitent pas adopter un enfant qui a souffert, de peur de mauvaises surprises: déséquilibre mental, tendance à la violence, etc. Ses arguments sont très convaincants, notamment lorsqu'elle évoque un adolescent qui a tué ses parents. Il n'était pas adopté. Je pense que la peur des gens vient surtout de l'inconnu. On ne sait pas comment l'enfant a digéré et assimilé ses souffrances...

Outre le récit d'une adoption et de l'acclimatation d'une enfant à sa famille, ce témoignage montre, d'une manière générale, que si chacun y mettait du sien, le monde irait beaucoup mieux. D'autre part, j'ai été touchée du profond respect et de l'amour inconditionnel qu'Ian, Nia, et Ilaria portent à leurs animaux, et aux animaux en général.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Nia Vardalos pour les éditions Harper Audio.

Acheter « Instant Mom » en anglais sur Amazon