L'or sous la neige

L'ouvrage:
Matt se voit proposer de partir pour l'Alaska où, dit-on, il est facile de faire fortune: il suffit de creuser pour trouver de l'or. Le jeune homme se lance dans l'aventure.

Critique:
En général, je fuis ce thème, car j'ai peur de m'ennuyer très vite. Ayant aimé d'autres ouvrages de Nicolas Vanier, j'ai voulu lire celui-ci. J'y ai retrouvé certains thèmes chers à l'auteur, le plus important étant l'homme communiant avec ses chiens de traîneau et la nature.
J'ai aimé l'histoire de ce jeune homme au solide bon sens, parfois impulsif, au caractère pas toujours facile. Ce jeune homme qui, à mesure de son évolution, se rend compte qu'il a encore beaucoup à apprendre.

Comme dans tout bon roman d'aventure, le lecteur n'a pas le temps de souffler. Les péripéties s'enchaînent assez vite, surtout au début. Ensuite, l'action est plus lente, mais l'attention ne retombe pas. Une fois l'excitation de l'arrivée passée, après que le pays s'est chargé de donner une première leçon à ces fougueux colons, Nicolas Vanier entraîne ses personnages dans une histoire moins dense, mais où le lecteur, à l'instar de Matt, apprendra à découvrir la beauté et la rudesse du grand Nord.

Le seul réel reproche que je ferai concerne la fin. Elle est un peu facile. Je m'attendais bien à ce que l'un des personnages s'adoucisse, mais je pensais que ce serait beaucoup plus léger. La fin aurait dû montrer un début de remise en question. En outre, je n'ai pas trop compris pourquoi l'un des personnages n'a pas pu être raisonné. Il a été pondéré tout au long du roman, et à la fin, refuse de comprendre. L'auteur l'explique partiellement, mais j'ai trouvé que c'était trop mélodramatique, je me croyais dans un soap opera.
Ne parlons pas du coup de foudre qui m'a paru totalement hors de propos, surtout que la minute d'avant, le personnage foudroyé ne respirait que pour une autre.

Outre Matt, j'ai apprécié Mersch. D'abord, il piétine les clichés: tous les blancs ne sont pas d'affreux barbares, égoïstes, violeurs, et pilleurs. En outre, j'ai bien aimé la façon dont il donne de petites leçons de vie à notre héros.

Éditeur: XO.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « L'or sous la neige » sur Amazon