Find me

À ma connaissance, ce livre n'a pas été traduit en français.

L'ouvrage:
Joy Jones a dix-neuf ans. Sa mère l'a abandonnée lorsqu'elle avait un mois.
À présent, elle vit, avec d'autres, dans un ancien hôpital psychiatrique reconverti en abri pour rescapés du virus qui sévit aux États-Unis. Ce virus s'attaque impitoyablement à la mémoire de ceux qui en sont atteints. En peu de temps, on oublie jusqu'à sa mémoire réflexe. Le corps se dégrade également. Joy fait partie des rares à avoir été en contact avec ce virus sans l'avoir attrapé.

Critique:
Ce livre dégage une ambiance particulière. Entre le présent de Joy et ses souvenirs (ceux qu'elle ressasse par besoin, mais aussi pour ne pas oublier), le lecteur erre dans un dédale de couloirs. J'ai préféré la première partie du roman parce qu'il m'a semblé que ce grand bâtiment un peu étrange reflétait l'état d'esprit de la narratrice. Un peu perdue dans la vie, Joy tente de surmonter le traumatisme de son abandon. Juste avant d'entrer à l'hôpital, elle a appris qui était sa mère, ce qui ravive en elle l'envie de la retrouver. Ses errances mentales, ce qu'elle nous livre d'elle-même, tout cela fait qu'elle a un certain charisme.

D'autres personnages étranges jalonnent la vie de Joy. Par exemple, il y a les jumeaux, Sam et Christopher, qui habitent l'hôpital car ils n'ont pas attrapé le virus. À la fois amusants et un peu étranges, ils apportent de la vie à cet endroit un peu figé où les gens vivent les uns à côté des autres.
Je ne sais pas pourquoi, mais le médecin prenant ces gens en charge m'a intriguée. J'avais toujours l'impression qu'il cachait quelque chose. Peut-être est-ce parce qu'il semble s'entourer de mystère. Il ne soulève que brièvement le voile, pour raconter certaines choses à Joy...
Le personnage de Marcus ne laissera pas non plus le lecteur indifférent. À son sujet, je me pose certaines questions. Est-ce qu'il y a quelque chose que je n'ai pas compris? Est-ce que je complique les choses? Ou bien l'auteur crée-t-elle ce flou et ce questionnement à dessein?

J'ai moins aimé la deuxième partie du roman. Je n'ai pas vraiment compris ce qu'elle apporte. On continue de partager les réflexions et les sentiments de Joy, mais j'ai l'impression que ce n'est qu'une longue digression avant ce qui aurait dû être la troisième partie. En effet, pour moi, il manque quelque chose à ce roman. Apparemment, Laura Van Den Berg n'a pas souhaité que le lecteur assiste à ce qu'il y aurait eu dans cette troisième partie. Ce qu'il aurait dû y avoir n'était, en fait, qu'un prétexte à la romancière pour exposer un personnage qui doit agir dans un pays dévasté. Le but était de nous montrer cette jeune fille qui a certains paramètres, qui a un but, et la manière dont elle atteint (ou pas) ce but... Je peux comprendre ce choix, mais outre le «but ultime», il me semble que d'autres questions restent...

Un livre qui m'a plu, mais qui me semble inachevé.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Emily Woo Zeller pour les éditions Tantor Audio