Tous ces silences entre nous

L'ouvrage:
Inde.
Bhima travaille chez Sera. Les relations entre les deux femmes sont plus étroites que celles qui lient une servante à sa patronne. De même, Dinaz, la fille de Sera, est très liée avec Bhima et Maya, sa petite-fille.
Lorsque Bhima s'aperçoit que Maya est enceinte, Sera se propose de payer l'avortement. Ainsi, la jeune fille, qui n'est pas mariée, pourra continuer ses études et échappera au déshonneur.

Critique:
Si ce livre contient quelques passages un peu long, il sonne juste. Il décrit bien la psychologie des personnages, et la complexité des relations entre les deux familles. J'ai quand même trouvé que Sera restait quelque peu sur la réserve pour de petites choses, à l'inverse de sa fille qui aimait sincèrement Bhima, et le lui témoignait naturellement. Pourtant, il est vrai qu'étant donné la société dans laquelle vivent ces personnages, Sera a un comportement déjà très évolué...
J'ai également eu du mal à comprendre pourquoi Sera acceptait son sort (concernant ce que lui faisait subir Feroz), mais là aussi, il faut se remettre dans le contexte.
En outre, la réserve de Sera explique mieux la façon dont elle réagit à la fin. Au sujet de la fin, je l'ai trouvée quelque peu bâclée. Parfois, les fins ouvertes sont de rigueur. Ici, on a une impression d'inachevé. On aimerait savoir ce que vont faire les personnages. L'auteur pose une situation, et ne l'éclaircit pas. Connaissant certains personnages, cela ne peut pas se terminer ainsi. Les choses ne peuvent pas rester figées. On dirait que l'auteur ne savait pas trop comment se sortir de la situation qu'elle a elle-même créée.

Les hommes n'ont pas le beau rôle dans l'histoire. Chacun a des raisons différentes d'agir (ou de ne pas agir), et parfois, leurs raisons sont compréhensibles. Quelle que soit la caste de chacun, ils sont avant tout humains, ils ont une personnalité bien définie, et agissent en fonction. Parfois, ils allèguent leur appartenance à une certaine caste, mais c'est en fait leur caractère qui les fait agir. Freddy devrait peut-être trouver grâce à mes yeux... Cependant, je l'ai trouvé faible, même s'il a su être ferme... une fois.

La structure m'a un peu gênée: on voit alternativement le présent et le passé des deux femmes. Je n'aime pas trop cette structure, mais je reconnais qu'ici, elle est pertinente.

Éditeur: Flammarion.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée pour les services de la Bibliothèque et Archives Nationales du Québec

Acheter « Tous ces silences entre nous » sur Amazon