Il y a toujours quelque-part un chat qui nous attend

L'ouvrage:
Au début du livre, Derek Tangye nous explique qu'il n'aime pas les chats. Il vient d'une famille à chiens, une famille qui a toujours aimé et respecté les chiens, une famille qui n'a jamais aimé les chats, qui les a toujours chassés de son champ visuel. Mais la femme de Derek les adore. Elle va réussir à en introduire un dans la maison, arguant qu'il n'y aurait plus de souris. C'est là que l'auteur, qui est également le narrateur du récit, va se laisser prendre.

Il nous parle des chats qui jalonnèrent sa vie, à commencer par Monty, le premier, celui qui devait le débarrasser des souris. Il nous parle surtout de Monty et de Lama, qui sont les deux chats principaux que sa femme et lui adoptèrent.

Critique:
Si vous aimez les chats, vous rirez, vous serez attendris, vous pleurerez au fil du récit de Derek Tangye. Tout comme lui, vous serez conquis par Monty, Lama, Olivier, et les autres. Vous serez aussi très surpris par le jeu des ressemblances. Vous aurez vos préférences. Par exemple, moi, j'ai préféré Monty à Lama.

C'est un joli récit divertissant, qui captive le lecteur. C'est une histoire banale, décrivant l'amour entre des chats et des hommes. Ça arrive tous les jours. Pourtant, si on aime les chats, on ne se lasse pas de lire de telles histoires.

Et si vous n'aimez pas les chats, essayez quand même. Peut-être que comme l'auteur, vous laisserez les petits félins prendre votre coeur.

Éditeur: Albin Michel.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par madame Kobr pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « Il y a toujours quelque-part un chat qui vous attend » sur Amazon