Le sang des fleurs

L'ouvrage:
Finlande, 2025.
Orvo dirige une entreprise de pompes funèbres, et est apiculteur amateur. Un jour, il découvre certaines de ses ruches désertées, les reines sont mortes. C'est alors qu'il découvre qu'existerait un passage qui permettrait d'accéder à un monde où les ravages de l'homme n'ont pas cours.
Parallèlement, nous découvrons le blog du fils d'Orvo.

Critique:
Ce roman mériterait presque l'appellation de documentaire. En effet, les passages où Orvo lit le blog de son fils sont un peu en forme de documentaire. L'auteur y reprend tous les arguments traitant de la nature, des animaux, des insectes, et de ce que leur fait subir l'homme. Au départ, j'ai aimé en apprendre davantage sur les abeilles (qui sont à l'honneur), et aussi sur la manière dont l'homme détruit et pervertit son environnement. Je savais certaines choses, mais pas tout. Ensuite, j'ai été un peu déçue de découvrir les commentaires que suscitaient les billets du blogueur. Je suis convaincue que c'est le genre d'arguments qu'on entend (j'en ai d'ailleurs entendu certains), mais j'aurais préféré qu'il y ait davantage de discussions posées et argumentées intelligemment comme dans «Sweetwater» et «Dans la lumière». Ici, le blogueur ne rencontre que calomnie et extrémisme. J'aurais aimé que quelqu'un d'autre que lui tente de temporiser.

Ensuite, on apprend l'histoire du fils d'Orvo, et ce qu'il pensait de certaines choses. J'ai trouvé un peu gros qu'il se veuille ardent défenseur de sa mère sans chercher à connaître les choses du point de vue d'Orvo. En outre, lui qui tente d'être posé quant à ce qu'il prône, est bien prompt à dire qu'on «lui a pris» sa mère. Il ne cherche pas à savoir s'il ne devrait pas nuancer ses propos. En effet, sa mère ne semblait pas vraiment maternelle, et elle abandonne bien facilement la bataille...

Si les scènes narrées par Orvo m'ont d'abord intéressée, cela n'a pas duré. J'ai trouvé que c'était trop lent. Il m'a aussi semblé que les personnages n'étaient pas tellement creusés. D'autre part, l'intérêt de sa découverte s'est également vite estompé pour moi. J'ai trouvé le tout trop simple...

Éditeur: Actes Sud.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée pour le GIAA

Acheter « Le sang des fleurs » sur Amazon