Every Secret Thing

À ma connaissance, ce livre n'a pas été traduit en français.

L'ouvrage:
Gina Paletta, ancien mannequin, trente-trois ans, est devenue professeur à l'université. Veuve depuis quatre ans, elle élève seule ses jumeaux de sept ans, Toby et Stevie.
Un jour, la police lui apprend qu'un de ses étudiants a créé un site utilisant et détournant des photos faites lorsqu'elle était mannequin. Il semblerait qu'il s'intéresse un peu trop à elle. Cet étudiant est, par ailleurs, soupçonné de meurtre.

Critique:
Ce livre paraîtra peut-être lent à certains. Pour ma part, j'ai aimé que l'auteur s'attarde sur le quotidien de Gina, sur ses relations (plutôt tendues) avec sa famille, sur l'étrange amitié qui va lier l'héroïne (pour presque un an) à sa voisine, Jessie. J'ai aimé que le puzzle mette du temps à s'assembler, qu'on voie les personnages vivre, évoluer, qu'ils soient plongés dans des situations délicates, etc.

Entre l'étudiant obsédé par Gina, les étrangetés familiales révélées par des conversations anodines, les hommes qui tournent autour de l'héroïne, l'auteur sème des ébauches de fausses pistes. En effet, elle ne dit pas clairement: «Voilà, il faut penser ça.», elle laisse traîner des faits qu'on peut prendre pour des indices ou pas. C'est ainsi que je me suis demandé, à un moment, si l'étudiant fou (Tim) ne serait pas davantage innocent que ce que pensait la police... Finalement, tout est cohérent, tout s'imbrique bien. Les déboires de Gina ne s'arrêtent pas à Tim. Cette année (comme elle le dit elle-même) est une année charnière où elle découvrira des choses sur elle, sur son entourage...

La famille de Gina est particulière. Celle que j'ai le moins comprise est sûrement Maureen. Il est normal qu'elle ait des difficultés à concilier son besoin de ne pas rompre avec ses parents et son amour pour Ivy. Cependant, ses proches ne l'acceptant pas tous telle qu'elle est, je trouvais certains de ses choix curieux. Par la suite, son attitude m'a déçue, et je ne lui ai trouvé aucune excuse. Au départ, on a plutôt l'impression que Maureen est forte, ouverte, etc, alors que sa soeur, Lizie, semble être revêche et manquer d'empathie. À mesure du roman, on découvrira que les choses sont plus complexes. Il n'y a qu'à voir le comportement des parents de Maureen et Lizie, ainsi que celui de la mère de Gina, pour penser qu'il est normal que les filles aient des problèmes... Outre les diverses façons de se comporter des uns et des autres en général, une scène en particulier est assez marquante, ainsi que ses conséquences. C'est ce qui arrive lorsque Gina et ses enfants se rendent à un repas de famille. À ce moment-là, les réactions de chacun sont représentatives, et certaines sont effrayantes. Gina n'est pas championne quant à l'éducation de ses enfants, mais certains membres de sa famille font froid dans le dos!

J'aurais pu trouver ce livre très bon si l'histoire d'amour ne l'avait quelque peu affadi. Pour moi, elle est trop rapide. Gina prend des décisions extrêmes la concernant. De plus, l'élu de son coeur ne m'a pas vraiment plu. Il est trop parfait. D'une manière générale, dans ce roman, les hommes ne sont pas vraiment à l'honneur. Soit ils sont brutaux, pervers, et veulent coucher avec Gina (certains n'y mettent même pas les formes), soit ils sont («il est», devrais-je dire, car c'est presque le seul) parfait et extrêmement fade. Il m'a plutôt agacée. Je ne sais pas trop avec qui j'aurais vu notre héroïne (qui, elle aussi, m'a agacée concernant cette histoire d'amour), probablement avec aucun homme rencontré dans ce roman... Les seuls qui m'ont été sympathiques avaient des rôles secondaires: Dan, le constable, le «fils» (si on simplifie) de Jessie, Clark... J'aime bien les histoires d'amour, mais je n'aime pas qu'elles soient niaises et mal amenées. Ici, elle est la raison pour laquelle ce livre n'est pas un coup de coeur.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Julia Gibson pour les éditions Recorded Books.