Auteur : Savage Dan

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, 7 mai 2020

The kid, de Dan Savage.

The kid

L'ouvrage:
Dans ce livre, Dan Savage, journaliste américain, raconte comment se sont passées les choses lorsque son petit ami (Terry) et lui ont décidé d'adopter un enfant.

Critique:
Ayant beaucoup aimé «The commitment», je me suis précipitée sur «The kid» qui raconte un autre tournant de la vie de Dan Savage. Bien sûr, j'aurais préféré lire «The kid» en premier, mais lorsque j'ai lu «The commitment», je ne savais pas que «The kid» existait.

J'ai retrouvé avec joie l'humour du journaliste. Par exemple, lorsqu'il donne les raisons pour lesquelles Terry et lui ont décidé d'adopter un enfant... ;-) J'ai également beaucoup ri lorsqu'il explique qu'il ne parvient pas à écrire aux futures mères biologiques (l'agence par laquelle passent Dan et Terry demande que chaque couple souhaitant adopter adresse une lettre qui aidera celles qui désirent faire adopter leur enfant à choisir un couple) puis se met à écrire une lettre humoristique qui les ferait tout de suite rejeter. Il y a aussi l'anecdote du passé de l'auteur-narrateur , à la fois drôle et un peu inquiétante, racontée avec causticité. J'ai également retrouvé la personnalité truculente de la mère de Dan. Ah, quelle joie d'entendre ses remarques et son bon sens!

J'ai aussi apprécié de lire les démarches de Dan et Terry, de lire des détails sur leur vie quotidienne, ainsi que leur «histoire» avec Melissa. Je n'en dirai rien ici, mais c'est peu banal.

Le couple a choisi une «adoption ouverte» (je traduis littéralement, car je ne sais pas si cela existe en France). L'auteur décrit le principe, et explique comment cela s'est passé pour Terry et lui. J'apprécie beaucoup ce que permet l'adoption ouverte.

Je suis déçue, car il n'y a pas d'autres livres de Dan Savage racontant un autre pan de sa vie. Hé oui, j'aurais aimé savoir «la suite», si je peux le tourner ainsi. Avec «The kid» et «The commitment», je me suis attachée à Dan, Terry, DJ, leur famille, et Melissa. Bien sûr, pour que le journaliste écrive autre chose, il lui faut un sujet. Il ne va pas parler de sa vie quotidienne. Quant à moi, je serais bien contente qu'il le fasse. Entre son fils, son mari, sa mère, etc, je suis sûre que beaucoup d'événements drôles, graves, et tendres valent la peine d'être racontés.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Dan Savage pour les éditions Penguin Audiobooks

Acheter « The kid » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)

lundi, 12 novembre 2018

The commitment, de Dan Savage.

The commitment

L'ouvrage:
Dan et Terry sont ensemble depuis dix ans. Ils ont un fils, DJ. La mère de Dan aimerait qu'il se marie. Dan est superstitieux, et craint que le mariage détruise leur relation. Terry, lui, allègue qu'il ne veut pas agir comme les hétérosexuels. De plus, ils vivent dans un état où le mariage de personnes du même sexe est illégal. S'ils se mariaient, ce serait au Canada. Ensuite, cela ne serait pas reconnu dans leur lieu de résidence.

Critique:
Je ne connaissais pas du tout Dan Savage. Lorsque je me suis aperçue que ce livre était un témoignage (le narrateur parle de lui-même comme étant Dan Savage), j'ai fait des recherches. Cela m'a révélé pourquoi je ne le connaissais pas: il est connu aux États-Unis, et pas en France. En tout cas, après la lecture de «The commitment», je suis sûre de lire d'autres livres de lui, car ce témoignage m'a beaucoup plu. Il ne raconte pas seulement les hésitations du couple qui examine la question du mariage. Il analyse aussi les arguments des uns et des autres contre le mariage homosexuel, voire l'homosexualité. Je le trouve très posé (même lorsqu'il vilipende les homophobes), et j'aime beaucoup ses arguments qui sont les miens depuis longtemps.

L'auteur ne tombe jamais dans la lamentation. Le livre est placé sous le signe de l'humour. Bien sûr, il y a des passages graves, mais le rire est omniprésent. Par exemple, DJ ne veut pas que ses parents se marient parce que, pour lui, un homme doit épouser une femme. C'est quand même triste qu'un enfant de six ans pense ainsi, même si on se dit qu'en grandissant, il réfléchira et pourra changer d'avis. Mais lorsque DJ explique ses réticences, le texte n'est jamais larmoyant. Il y a même une scène très amusante où l'enfant tente de rouler des yeux en signe de désapprobation, et où Dan dit à Terry (qui ne peut voir DJ): «Il acquiesce.», provoquant les protestations indignées de l'enfant.

Ce que Dan mous décrit de sa famille m'a plu. Sa mère est un peu dirigiste, mais il est toujours évident qu'elle agit par amour. Là encore, certaines scènes sont à la fois graves et drôles. Par exemple, Judy argumente avec conviction en faveur du mariage de Dan et Terry, puis on se rend compte qu'il y avait davantage de tequilla que prévu dans son margarita... ;-)

Un témoignage tendre, grave, drôle, qui soulève d'importantes questions, un appel à la tolérance et à l'apaisement. À lire!

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Paul Michael Garcia pour les éditions Blackstone audio.

Je connais peu ce comédien. J'ai beaucoup aimé son interprétation. Il rend parfaitement la gravité teintée d'humour de l'auteur. Il ne modifie pas trop sa voix pour les différents personnages, ce que j'ai apprécié. Sans efforts apparents, il rend le texte de manière naturelle. Il semblerait qu'il ait enregistré un autre livre de Dan Savage, mais il le lit avec une comédienne que je n'aime pas trop. À voir, donc...

Acheter « The commitment » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)