Goutte à goutte

L'ouvrage:
Evelyne Sutcliff travaille aux urgences de l'University Hospital. Elle sort avec Phil, le psychiatre de l'hôpital; Jay Hollander, un interne, la poursuit de ses ardeurs... Elle aime son travail.

Ce jour-là, on amène Shelley Reinish aux urgences. C'est une collègue d'Eve, elle est chirurgien dans le même hôpital. Malgré tous les efforts de l'équipe, Shelley meurt. Il semblerait qu'elle se soit suicidée. Cela surprend Eve, car pour elle, il n'y a aucune raison à cela.

Critique:
Si ce roman utilise certaines ficelles classiques, je l'ai trouvé atypique. En effet, l'énigme policière est assez légère. Elle est linéaire. En outre, l'auteur porte certains soupçons sur l'un alors qu'il faut penser à un autre... Cela ne m'a pas gênée, d'abord parce que ce n'est pas fait de manière trop grosse. Ensuite, l'aspect policier n'est pas, à mon avis, ce pourquoi il faut lire ce roman. Pour moi, ce n'est qu'une toile de fond.

L'atypisme vient d'abord du personnage principal. Eve est loin d'être parfaite. Elle juge certaines personnes sans vraiment s'en rendre compte, en blesse d'autres sans le vouloir, est un brin égoïste... D'autre part, elle aime son travail, le fait bien, se remet en question, et a certaines manies amusantes. Tout cela fait d'elle un personnage attachant.
Il va de soi que j'ai apprécié Alex, pendant masculin d'Eve.
Je n'ai pas aimé Phil. Je ne sais pas trop pourquoi... Disons que je le trouve falot à côté de l'héroïne.

Ensuite, j'ai aimé côtoyer des médecins dans leur cadre professionnel. Certains d'entre eux (dont Eve) introduisent une touche de fantaisie dans ce monde grave par la force des choses. Malgré ce à quoi ils sont confrontés de par leur métier (ou à cause de cela), ils sont dynamiques, pétillants, et ont des réflexions loufoques. Notre héroïne travaille aux urgences, mais il lui arrive de connaître des situations cocasses.
J'ai également aimé la voir donner un petit cours à ses internes.

L'enquête est un prétexte pour l'auteur: elle montre qu'on ne connaît jamais vraiment les gens. Eve et Shelley étaient amies, mais notre héroïne s'aperçoit qu'elle ne connaissait pas réellement la chirurgienne, et que leur amitié n'était pas tout à fait transparente. Ce thème est souvent abordé dans les romans, mais ici, je trouve que c'est finement exploité.

Tout est raconté du point de vue du personnage principal. Cela fait que le lecteur bénéficie d'un style vif, enlevé, de répliques bien senties, de réflexions loufoques... à l'image de la narratrice.

Ce livre fait partie d'une série. Je n'ai pas trouvé les autres tomes en audio. J'espère qu'ils existeront un jour...

Éditeur: Fleuve Noir.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Nicole Olivet pour l'association Valentin Haüy.
Outre une voix dynamique et souriante, la lectrice met le ton approprié, et entre très bien dans la peau de la pétulante Eve.

Acheter « Goutte à goutte » sur Amazon