Mercredi des cendres

L'ouvrage:
Steven Giroud est divorcé. Il a une fille avec laquelle il s'entend très bien. Malheureusement, il n'en n'a pas eu la garde, et ne la voit pas assez.
Steven est quelqu'un de gentil. Il a été blessé par la vie, par sa femme en qui il croyait.

Il décide de faire seul le voyage que sa femme et lui auraient dû faire, et se rend à la Nouvelle Orléans en période de carnaval. Il se sent seul, et désemparé: il fait ce voyage pour se changer les idées, mais traîne son désœuvrement avec lui.

Un soir, il rencontre une femme. Il se dit que ça lui fera une distraction sympathique. Il passe la nuit avec elle. Le lendemain, il découvre que cette femme est morte. Paniqué, il prend la fuite.
En outre, il se rend compte qu'une personne portant un masque de dragon le suit.
Plus tard, il reçoit des coups de fil lui demandant instamment de restituer une photo, sinon...

Critique:
L'idée de départ est une bonne idée. On est embarqué dans un imbroglio auquel on ne comprend rien, à l'instar du pauvre Steven.
Seulement, le livre s'essouffle. D'abord, il y a trop de longueurs. Ensuite, la résolution de l'énigme est un peu légère, à mon avis. C'est une bonne trouvaille, elle montre jusqu'où un esprit malade et fanatisé peut aller, mais j'ai trouvé que c'était un peu facile.

Par ailleurs, j'ai été particulièrement déçue par la fin. L'auteur a voulu créer une chute, mais là encore, j'ai trouvé que ça tombait à plat, surtout parce que je voulais que le personnage s'en sorte. La chute montre qu'il est loin de s'en sortir.

Au final, je ne recommande pas ce livre. Vous en trouverez d'autres avec moins de longueurs, et une fin moins noire. Par contre, si vous aimez les fins des polars non conventionnelles, ce livre est pour vous!

Éditeur: Fleuve Noir.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Jean-Louis Feuz pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « Mercredi des cendres » sur Amazon