Where the crawdads sing

L'ouvrage:
Barkley Cove, petit village de Caroline du Nord.
1952. Ce matin-là, Kya, six ans, entend la porte de la cabane où elle vit se fermer. Elle a le temps de voir partir sa mère. Elle se dit que celle-ci va faire des courses, et qu'il y aura peut-être un bon poulet au déjeuner. Seulement, les heures passent, et sa mère ne revient pas.

1969. Le corps de Chase Andrews est retrouvé. Il est tombé d'une tour. Le shérif s'étonne qu'il n'y ait aucune empreinte de pas. Chase aurait-il été poussé par quelqu'un qui, ensuite, aurait couvert ses traces?

Critique:
Ce roman m'a beaucoup plu. Avec justesse, Delia Owens décrit la vie de Kya. Progressivement abandonnée par les siens, la fillette doit apprendre à se débrouiller seule. J'ai été surprise qu'elle fasse preuve d'une telle force de caractère, et qu'elle parvienne à tirer son épingle du jeu. Elle subit les préjugés des gens parce qu'elle vit seule dans une cabane au coeur d'un marécage. On imagine savoir ce qu'elle est sans avoir cherché à la connaître. Heureusement, certains font fi des préjugés, et la traitent normalement. Au long du roman, on la voit réagir aux joies et aux peines que lui présente la vie. Si j'ai désapprouvé certains de ses choix, je les comprenais. C'était facile pour moi de penser: «Non non, ne fais pas ça!», je n'étais pas à sa place. De toute façon, elle est très attachante, et stupéfie par son bon jugement, sa soif de connaissances, son appétit de vivre, et sa combativité.

Je n'ai pas éprouvé beaucoup de compassion pour le père de l'héroïne. Certes, il a connu des déboires, mais les faire payer à des innocents n'est pas excusable.
J'ai tout de suite éprouvé de l'antipathie pour Chase Andrews. On ne le voit jamais sous un très bon jour, et il est très facile de connaître ses réelles intentions.
J'ai beaucoup apprécié Jody et Tate, tout en déplorant leurs failles. Pourtant, ces failles, et surtout le fait qu'ils se les reprochent, les rendent humains.
Quant à la mère de Kya... je ne sais pas trop quoi en penser... Je comprends ce qui l'a poussée à agir comme elle l'a fait, mais je regrette qu'elle n'ait pas emmené ses enfants. Si elle l'avait fait, Kya n'aurait pas été livrée à elle-même. Oui, mais alors, elle ne serait peut-être pas devenue si intéressante, n'aurait peut-être pas acquis tant d'autonomie, de connaissances...

Afficher Attention, je dévoile des éléments clés.Masquer Attention, je dévoile des éléments clés.

J'ai très vite été persuadée que Kya n'avait pas tué Chase. Certains éléments de son procès ont renforcé ma conviction. D'abord, il est prouvé qu'elle n'aurait pas eu le temps d'aller le tuer, puis de retourner à l'arrêt de bus pour prendre le véhicule en partance pour Greenville. Ensuite, s'il est établi qu'elle a pu sortir de l'hôtel de Greenville alors que le réceptionniste était occupé, comment aurait-elle pu choisir, pour y retourner, un autre instant où il était occupé? Elle ne pouvait rien voir de ses activités à moins d'entrer dans l'hôtel. Je trouve bien que Tate ait découvert la culpabilité de Kya après la mort de cette dernière, car il n'est pas obligé de se débattre entre son amour et sa conscience, mais j'aurais préféré que l'héroïne en fasse un récit circonstancié. Pourquoi l'a-t-elle tué? A-t-il réessayé de la violer? Comment se fait-il qu'elle n'ait jamais rien dit à Tate? Outre les incohérences que cela engendre par rapport à ce qui est démontré au procès, j'aurais voulu que quelqu'un d'autre (de préférence une personne que je n'aimais pas) soit coupable. Pour moi, ce meurtre ne va pas au caractère de Kya. Qu'elle l'ait tué sous le coup de la colère, parce qu'il tentait de la violer, j'aurais pu le comprendre. Mais ce meurtre était prémédité.

Un roman abouti, des personnages réalistes (malgré mes petits reproches), une intrigue sans temps morts.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cassandra Campbell pour les éditions Penguin Random House Audio.

Comme d'habitude, Cassandra Campbell est parfaitement entrée dans la peau des personnages, les jouant sans cabotiner. Je n'ai pas aimé qu'elle prenne un accent de Caroline du Nord, mais je comprends qu'elle l'ait fait. En outre, cela n'était pas absolument désagréable.

Acheter « Where the crawdads sing » en téléchargement audio anglais sur Amazon