Les Millionnaires

L'ouvrage:
Oliver et Charlie travaillent tous les deux dans la même banque.
Un soir, par hasard, ils découvrent qu'ils pourraient gagner facilement de l'argent sans faire de tort à qui que ce soit, si ce n'est au trésor public. Ils sont tous deux très tentés, car ils ne roulent pas sur l'or, et ont de grosses factures d'hôpital à payer. En outre, leurs rêves d'avenir semblent inaccessibles.
Oliver est le plus réticent des deux. Ce qu'ils vont faire est quand même une arnaque. Lorsqu'il découvre que son patron fait tout pour freiner sa carrière, et le garder auprès de lui comme un bon toutou, il se décide.

Les deux frères ne savent pas dans quoi ils se sont embarqués. Bientôt, les trois millions qu'ils ont détournés se transforment en trois cent treize millions. De plus, certains agents du FBI les poursuivent pour récupérer l'argent, et leur attribuent le meurtre de l'un d'eux. Ils n'ont qu'une solution: fuir, et essayer de découvrir ce qui se passe.

Critique:
Certains passages du livre sont lents. La course-poursuite est intéressante, mais trop longue. L'épisode où Oliver et Gillian font de la plongée m'a également paru trop long.
En outre, j'avais démasqué l'un des personnages, à l'instar d'un des frères, d'ailleurs. Je ne sentais pas ce personnage, malgré la confiance que lui témoignait l'autre frère.

Malgré ces petits désagréments, ce livre est bon par plusieurs côtés. D'abord, les deux frères évoluent. Cette périlleuse aventure les force à se prendre en main, à regarder leurs faiblesses en face.
D'autre part, la façon dont Maggie fait passer et réceptionne ses messages est ingénieuse. Le lecteur suit son combat contre les deux agents avec beaucoup d'intérêt. Maggie est un personnage très fort. Elle puise son courage dans son amour et dans sa confiance pour ses fils.
Le personnage de Joey est sympathique au lecteur. Elle s'écarte des sentiers battus des policiers qui ont une façon de penser bien précise, et qui n'en démordent pas. Elle enquête intelligemment, elle sait observer les faits, les indices, elle a l'esprit ouvert.

Enfin, le plus extraordinaire de tout est l'invention que découvrent les deux frères. C'est une invention qui ne peut qu'exciter la convoitise. Pourtant, elle ne peut être que néfaste à court et à long terme.

Éditeur: Belfond.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Jean-Louis Feuz pour la Bibliothèque Braille Romande. Ce lecteur bénévole lit très bien, a une voix agréable, et met toujours le ton juste. Malheureusement pour moi, dans ce livre, il a prononcé les prénoms anglophones à l'anglaise (surtout Oliver), ce qui m'a fait râler.

Acheter «Les Millionnaires» sur Amazon