Stand-up

L'ouvrage:
Les parents d'Azime sont kurdes. Elle est née en Angleterre. La voilà tiraillée entre les coutumes de son pays et celles de ses parents. Lorsqu'une de ses camarades kurdes est défenestrée, et qu'on ferme les yeux sur l'évidente implication de la famille de cette jeune fille, Azime se révolte. Elle va mettre tout ce qui ne va pas en évidence... en en riant. Elle voudra le faire savoir au monde en devenant la première humoriste musulmane de stand-up.

Critique:
Ce roman m'a plu. L'auteur montre ce qu'est la vie pour Azime, sa famille, ses amis. À travers plusieurs situations, il explique comme les choses sont compliquées. Par exemple, l'amie d'Azime ne parvient pas à mettre fin au calvaire qu'elle vit pour plusieurs raisons: sa religion, mais aussi son amour pour son mari. Azime et le lecteur voudraient la secouer, mais il est vrai qu'il n'est pas toujours facile de se débarrasser d'une situation néfaste. La jeune morte (camarade d'Azime) a tenté de s'en sortir, mais pour elle, les choses étaient encore plus compliquées. Il y a ceux qu'on aime, ceux qu'on n'ose pas braver (ou trop tard), ce qu'on croit être juste, etc.
Azime elle-même regrettera (à un moment) de secouer les choses, ayant peur de ne pouvoir en supporter les conséquences. Outre sa famille qui s'élève contre son choix, elle doit faire face aux attaques gratuites de ceux qui refusent qu'une musulmane s'exprime, surtout de cette manière.

Le père d'Azime est un personnage intéressant. D'abord, lui aussi aime rire. Ensuite, il est hilare lorsqu'il se rend compte que pour se faire un peu la main, sa fille se moque de lui en racontant des choses qu'il a dites. (Certaines de ses réflexions sont d'ailleurs très drôles.) Malgré quelques entraves, il est ouvert, évolue, exhorte les autres à en faire autant.
Tous les personnages de ce roman sont intéressants, qu'ils soient positifs ou non.

On ne peut pas rester indifférent au message d'Azime. Il faut rire. Je me suis déjà surprise à rire (lorsque j'en avais la force) de situations extrêmement stressantes et perturbantes auxquelles je ne pouvais rien changer. Cela allège un peu les choses pour un temps. Azime force son entourage à regarder les choses, à se remettre en question. À son sujet, l'auteur crée des situations cocasses, par exemple, la manière dont elle éconduit l'un de ses prétendants. L'héroïne n'est pas forcément sûre d'elle, elle n'est pas drôle du premier coup. C'est une bonne chose, car elle ne semble pas parfaite.

La jeune fille prend des cours pour être humoriste. À l'écoute de ce que disait Kiersten (la professeur), je me suis surprise à penser aux humoristes que j'aime bien, et à remarquer qu'ils appliquaient cela. Blagues courtes, situations en apparence banales tirées du quotidien...

Éditeur: Piranha.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Stand-up » sur Amazon