La tentation des ténèbres

L'ouvrage:
Jake Conason est étudiant. Un soir, sa petite amie (Jordan) et lui rompent. Cela va le pousser à faire quelque chose de stupide...

Critique:
La construction de ce roman m'a rappelé celles de Boileau-Narcejac. Le narrateur agit de manière peu reluisante, mais pas forcément horrible, cela entraîne des conséquences, le personnage tente de s'en sortir d'une certaine façon, ce qui entraîne d'autres conséquences, etc. Andrew Lyons maîtrise son intrigue de ce point de vue. Tout s'enchaîne très bien, avec logique. Comme je pinaille, j'ai trouvé quelques incohérences. Par exemple, lorsqu'on est au téléphone avec quelqu'un, si une autre personne éloigne l'appareil pour chuchoter quelque chose, on se rend bien compte qu'il y a des bruits, et on devine la nature de ceux-ci. Autre exemple, il est un peu gros qu'un personnage soit trop affaibli pour exprimer sa protestation, mais que trente secondes plus tard, il parvienne à articuler les quelques mots qu'un autre lui demande de dire.

En général, dans un roman, on est du côté du personnage principal. Ici, c'est plus compliqué. Le narrateur est assez effrayant, d'abord parce qu'on voit avec quelle facilité il cesse d'être monsieur tout le monde. Souvent, il paraît froid, même s'il dit être angoissé. Parfois, certains ressentiront peut-être un peu de compassion à son égard. Cela a été mon cas, mais je repensais immanquablement à ses méfaits, et mon indulgence s'envolait.
Je ne sais pas trop quoi penser de la fin. Bien sûr, on attend que quelque chose arrive, il faut un dénouement, et celui-ci doit être à la hauteur du reste. L'auteur a dû penser que la fin à laquelle je m'attendais était trop convenue. Certes, mais je pense que je l'aurais préférée à celle qu'il a choisie. Pourtant, elle est vraiment en accord avec le roman et est préparée au long de celui-ci. Donc, elle n'est pas mauvaise, mais elle ne me convient pas parce que j'aurais préféré quelque chose de plus définitif, qu'un personnage souffre bien davantage.

Un livre bien pensé, sans temps morts, dont mes petits reproches ne doivent pas vous écarter.

Éditeur français: Albin Michel
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Christopher Lane pour les éditions Blackstone audio.

J'ai eu peu d'occasions d'entendre ce comédien. Son jeu naturel m'a beaucoup plu. Je lirai d'autres livres enregistrés par lui avec plaisir!

Acheter « La tentation des ténèbres » sur Amazon