Lycée Out

L'ouvrage:
Le jour de son anniversaire, Emma reçoit une carte postale de rupture. Par la suite, son nouvel ex lui envoie, par erreur, un texto jubilatoire destiné à sa nouvelle petite amie. Emma enrage! Il l'a remplacée par Aude, une peste minaudante. Elle doit se venger. C'est alors qu'elle décide de saboter la rubrique «courrier du coeur» du journal du lycée, journal tenu par la peste. C'est ainsi que naît la Napoléonienne de l'amour.

Critique:
Voilà un petit livre sympathique. Il souffre bien de quelques clichés, mais finalement, l'histoire se tient. On se retrouve plongé dans l'univers lycéen. C'est amusant de voir ces adolescents jouer aux grands avec leurs fêtes, leurs cigarettes, leurs bières... Ils en font un peu trop (ou bien, c'est ma génération qui n'en faisait pas assez), et on voit bien qu'ils se cherchent.
Autre point un peu surprenant: tous ces personnages couchent assez rapidement les uns avec les autres. Ça fait peut-être partie de leur façon de jouer aux adultes, mais c'est un peu déroutant. Ils ne sont pas vraiment sûrs de s'aimer, mais couchent ensemble, et passent des nuits les uns chez les autres. Cette espèce de nonchalance m'a déconcertée.
D'autre part, les lycéens appellent madame Boise par son nom ou «la directrice». Or, un directeur de lycée, ça s'appelle un proviseur. Le mot n'est jamais écrit dans le roman.

Les deux personnages principaux sont attachants. Ils ont de la repartie, réfléchissent... Ils sont plus fouillés que ce que font certains auteurs lorsqu'il s'agit de parler d'adolescents.
Bien sûr, on trouvera un peu gros que Benjamin se passionne soudain pour les livres, mais finalement, ça va bien avec son caractère. Sa psychologie est assez facile à cerner, sans pour autant être clichée. Malheureusement, il doit y avoir beaucoup d'autres jeunes dans la situation de Benjamin, et n'ayant pas sa force de caractère.
Le style d'écriture d'Emma est savoureux. Elle provoque, mais son maître mot reste l'humour.

L'intrigue est bien construite, avec des chapitres alternant le point de vue d'Emma et celui de Benjamin. On prévoit certaines choses, mais on fait aussi des découvertes. Et si on se doute de l'issue du roman, on ne sait pas trop quand et comment cela va se passer.
L'auteur soulève avec finesse la question de la censure. Emma crie au scandale parce qu'on interdit son journal clandestin, mais ce qui ne plaît pas aux adultes, ce n'est pas forcément ce qu'elle dit, mais plutôt qu'elle défie l'autorité.
Outre les articles d'Emma, le lecteur sourit beaucoup grâce à certaines répliques échangées, a certaines situations cocasses. Par exemple, la façon dont Samuel et Popo se déclarent leur flamme est assez drôle. Ces deux personnages sont, d'une manière générale, amusants et dynamiques.

Note: Ce livre sort aujourd'hui, le 2 septembre 2010.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.
Ce livre m'a été offert par les éditions Plon.

Acheter « Lycée Out » sur Amazon