Faut quitter Schummertal

L'ouvrage:
Goalie sort de prison après avoir purgé un an pour avoir été mêlé à une histoire de drogue. Il retourne vivre dans le village qui l'a vu grandir, retrouve son ami, tombe amoureux. Il décide de ne plus se mêler d'affaires louches.

Critique:
Voici un petit roman sympathique. Notre héros a fait de la prison, a flirté avec la drogue, et ne tombe pas dans le travers auquel certains s'attendront peut-être. Il souhaite sincèrement s'en sortir. Il n'est pas parfait, mais attendrira le lecteur. Il n'est pas particulièrement ambitieux, mais souhaite une petite vie tranquille, et si possible, conquérir Regula.
Ma sympathie pour ce personnage a été renforcée par le style dans lequel l'auteur le fait s'exprimer. C'est fluide, certaines façons de dire les choses sont amusantes. En outre, Goalie fait part au lecteur de ce qu'il pense de certaines situations. Il décortique tel ou tel événement, et au final, on se dit qu'il n'a pas toujours tort. Parfois, il paraît un peu benêt, mais cela fait aussi son charme. Du reste, il n'est pas si bête que cela.
J'aime bien la manière dont il raconte et analyse «Des souris et des hommes».

L'auteur nous plonge dans l'univers de Goalie, à la rencontre de personnages très réalistes.
Je n'ai pas vraiment apprécié Regula. Son comportement n'est pas vraiment surprenant, elle agit comme beaucoup le font. Je ne l'ai pas aimée parce que justement, dans la vraie vie, je n'aime pas les gens qui se comportent comme elle.
Quant aux autres personnages, je ne dirai rien pour ne pas trop en dévoiler.

L'intrigue peut paraître lente, mais elle suit son cours normalement. Les choses se mettent en place, les éléments s'expliquent peu à peu.
La fin est en demi-teinte, ce qui confère davantage de réalisme au roman. J'avais peur d'un extrême, mais non. Cela va bien avec le roman et avec Goalie. Bien sûr, on ne peut s'empêcher de se demander ce qui arrivera, mais on peut l'imaginer. En tout cas, je ne me suis pas du tout ennuyée.

Éditeur: Éditions d'en bas.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Zino Davidoff pour la Bibliothèque Braille Romande.
J'apprécie beaucoup ce lecteur qui parvient toujours à mettre le ton approprié sans trop en faire. En outre, je trouve qu'il excelle dans ce genre de roman, où les choses sont mi-drôles mi-sérieuses, car il trouve très bien l'intonation adéquate pour ce genre particulier.

Acheter « Faut quitter Schummertal » sur Amazon