Les morues

L'ouvrage:
Les morues, c'est le nom que se sont donné trois amies: Emma, Alice, et Gabrielle. D'autre part, Emma a gardé des contacts avec ses amis de lycée. Pourtant, les relations ne sont pas vraiment au beau fixe. Par exemple, Charlotte, qui vient de se suicider, était brouillée avec elle après avoir été sa meilleure amie. Malgré leur éloignement, Emma trouve ce suicide suspect. Elle sait que Charlotte travaillait sur un dossier délicat, et se demande si on n'aurait pas voulu la faire taire.

Critique:
Ce roman est à la fois grave et drôle. Avec une certaine allégresse, d'une plume alerte, Titiou Lecoq s'applique à démonter les mécanismes qui régissent notre société. Elle en passe certains au peigne fin, et en démontre tout le comique, l'absurde, le pathétique. À lui seul, Fred (un ami d'Emma) bouscule plusieurs clichés. Il a fait de hautes études, mais est bien (disons moins mal, car il est assez pessimiste par nature) dans une petite vie où il ne se prend pas la tête. Il est secrétaire et cela lui plaît. Il fait bien son travail, et peut prendre le temps d'avoir des loisirs. J'ai compris cette façon d'être. Pourquoi vouloir à tout prix s'élever? Si on trouve un travail qui plaît, qu'on fait bien, et qui laisse le temps d'avoir des loisirs, pourquoi pas? Je serais ravie de trouver ce genre de travail.
Fred a la même attitude concernant son blog et sa page Myspace. Son attitude peut paraître contradictoire, pourquoi avoir un blog s'il ne veut ni messages ni commentaires? Certes, mais il a aussi le droit de ne pas vouloir se conformer aux codes de la toile.

Emma m'a quelque peu agacée, surtout à cause de sa bien-pensance de gauche. Elle fait partie de ces gens qui catégorisent trop: à gauche, c'est les gentils; à droite, c'est les méchants. Certains lui disent que tout n'est pas si simple, mais elle évolue peu à ce sujet, même si, à un moment, elle parvient à avoir une discussion normale avec un «opposant», sans s'énerver, alors qu'elle aurai ttempêté quelques mois auparavant.
Par d'autres côtés, elle aussi se démarque de la norme. J'ai aimé qu'elle ne réagisse pas forcément comme certains l'attendent. Charlotte, par exemple, voulait qu'elle réagisse d'une certaine manière à un événement. Ce n'est pas le comportement d'une amie. On peut ne pas être d'accord, ne pas comprendre, et pourtant, accepter que l'autre réagisse différemment de soi.

Par d'autres exemples, montrant des personnages ayant un vécu, Titiou Lecoq prend un malin plaisir à dénoncer les travers de la société, et l'inadéquation de ce qui la régit. Je pense notamment à l'aventure d'Emma à Pôle Emploi. Elle s'attaque aussi à la manière dont le «pouvoir» traite les gens. À ce sujet, j'ai eu un fou rire lorsque Fred s'énerve après les «rebelles» qui montrent leur mécontentement à la ministre.

Quant à l'espèce d'énigme qui entoure Charlotte, elle est l'occasion pour l'auteur de faire de petites allusions aux thrillers un peu trop commerciaux. Il n'y a pas de mauvaises intentions ici, c'est juste un clin d'oeil amusé. Le but est aussi de montrer Emma faisant son deuil, se débattant avec la déception et la pointe de culpabilité dues au fait que les choses ne s'étaient pas arrangées entre Charlotte et elle.

L'auteur a un style enlevé, parfois cru. En général, je n'aime pas cela dans les romans. Cependant, ici, cela ne fait pas tape-à-l'oeil, cela s'insère dans la vie et le parler des personnages. Cela ne fait pas vulgaire, comme chez certains. Sous une apparence légère, ce livre et ses personnages ont beaucoup de choses à dire. La cocasserie sert d'ailleurs le propos de l'auteur.

Je terminerai cette chronique par une citation, pas forcément la plus représentative, mais qui m'a bien plu, montrant qu'Emma aussi bouscule certains clichés.
«Pourquoi, lorsque Blester esquissait l'idée qu'ils se mettent officiellement en couple, ça lui faisait le même effet que s'il lui avait proposé de partir élever des chèvres dans la Creuse?»

Éditeur: Librairie Générale Française.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Les morues » sur Amazon