Obédience

L'ouvrage:
Le cours de psychologie du professeur Williams est un peu particulier: il donne six semaines à ses étudiants pour retrouver une certaine Polly qui a été enlevée. Il leur raconte les événements et protagonistes. À eux de trouver le coupable. Cette affaire fictive intéresse vivement Mary et Bryan. Cependant, de curieux phénomènes se produisent, et les deux jeunes gens se demandent si l'histoire ne serait pas véridique.

Critique:
Mon sentiment est mitigé quant à ce livre. En effet, certaines choses sont prévisibles. Une fois la situation posée, le lecteur se doute très vite que les personnages vont être amenés à penser que l'énigme qu'on leur soumet est vraie. Ensuite, il est logique qu'ils ne fassent plus confiance à personne, qu'ils voient en tout un indice concernant l'énigme... En cela, Will Lavender ne renouvelle pas vraiment les choses. J'ai donc parfois «joué», à l'instar des personnages, et ai cherché à démêler l'écheveau de pistes données par l'auteur. Mais j'ai souvent été exaspérée, car je trouvais un peu facile de créer une situation dans laquelle il fallait soupçonner tout et tous. De ce fait, tous les rebondissements m'ont paru convenus. L'auteur a voulu créer du suspense, mais à cause de la situation, j'ai trouvé cela artificielle. Au lieu d'être emportée dans une fébrilité ineffable, j'ai gardé de la distance, et me suis même amusée de certains rebondissements.

La solution de l'énigme ne m'a pas vraiment surprise. Je m'attendais à quelque chose de ce genre. Je n'arrive pas à dire si c'est un coup de maître ou quelque chose de beaucoup trop facile et attendu. Étant donné que j'avais soupçonné cette résolution, j'opterai quand même pour la seconde solution.

Ce qui est plus percutant, ce qui marquera davantage, c'est les conséquences des désirs de quelqu'un d'égoïste, de capricieux, de «primaire», mais aussi l'hypocrisie du système. Cela m'a choquée, et pourtant, je sais que les choses sont ainsi. Ces retombées cruelles sont sûrement l'aspect le plus réussi du roman. L'auteur montre cela de manière féroce et brutale. C'est justement l'effet que cela doit faire à ceux qui réfléchissent.

Je suis assez fière de moi, car dès le départ, un personnage ne m'a pas plu, pas seulement à cause de sa conduite. Je ne «sentais» pas ce protagoniste.
Quant aux personnages principaux, ils sont quelque peu ordinaires. Mary est «gentille»: avisée, elle a quelques failles... Bref, c'est elle que le lecteur appréciera le plus. Cela ne me dérange pas, il faut bien un personnage qu'on aura plaisir à suivre, mais j'ai trouvé que c'était fait de manière trop grossière. Mary est un peu fade, à mon goût.
Quant aux deux autres, je ne peux pas trop en dire...

Éditeur: Michel Lafon.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée pour l'INCA
La lectrice prend souvent un ton grandiloquent, articulant à outrance, comme si elle s'adressait à des attardés: surtout pour annoncer les chapitres et les parties. En outre, j'ai été agacée par sa propension à mettre un accent anglophone sur tous les noms propres! Surtout que si Polly s'écrit bien ainsi, son accent est faux.

Note à l'intention de ceux qui empruntent des livres audio dans des bibliothèques sonores:
La plupart des bibliothèques sonores enregistrent leurs livres au format DAISY. Ce format apporte certaines facilités de navigation dont on ne profitera pleinement qu'en écoutant les livres dans un lecteur DAISY. Si, comme moi, vous ne voyez aucun intérêt au format DAISY, il suffit de ne copier sur votre disque dur que les fichier MP3. Normalement, vos fichiers MP3 seront classés 01, 02, 03, etc. Cependant, pour certains livres, certains fichiers ne sont pas «classés». J'imagine que pour pouvoir lire le livre «à l'endroit», il faut obligatoirement l'écouter dans un lecteur DAISY. C'est le cas pour «Obédience», mais pour quelques autres («Un bébé, non merci», «Mon père est femme de ménage», etc). Je ne sais pas pourquoi certains livres sont montés ainsi. Toujours est-il que si vous êtes patients, vous pouvez remettre votre livre à l'endroit en renommant les fichiers. Si le livre comporte uniquement des chapitres, il suffira d'écouter le début de chaque fichier. S'il y a des parties (comme c'est le cas pour «Obédience»), il faudra vous aider du fichier ncc.html.

Acheter « Obédience » sur Amazon