L'ombre de l'autre femme

L'ouvrage:
Libby est mariée avec Jack. Ils s'aiment profondément, mais Libby n'est pas tranquille: elle a peur que Jack aime encore sa première femme, Êve, morte dans d'étranges circonstances.

Critique:
Mon sentiment est mitigé quant à ce livre. En effet, l'idée de départ est bonne, et au final, l'histoire tient la route. Mais j'ai quand même trouvé quelques défauts.

D'abord, je ne sais pas pourquoi tant d'auteurs tiennent absolument à bouleverser la chronologie du récit. Certains le font pour de très bonnes raisons, mais beaucoup le font pour créer artificiellement du sensationnel. Ici, le livre démarre sur un moment «fort»: un mot qu'Êve adresse à celui qui trouvera son journal. Puis, Libby et Jack viennent d'avoir un accident de voiture, et Libby est entre la vie et la mort. Elle se remémore sa rencontre avec Jack. Les premiers chapitres alternent le présent et le passé. Je trouve que cette structure n'apporte rien. Elle est juste là pour accrocher le lecteur. Elle ne fait que m'agacer. Bien sûr, on me dira qu'un récit chronologique aurait peut-être lassé le lecteur, car l'auteur ne serait pas tout de suite entré dans le vif du sujet. De toute façon, il faut bien que l'auteur raconte comment les choses sont arrivées, donc autant ne pas commencer en tentant de créer du suspense.

L'histoire de la rencontre entre Jack et Libby traîne, en effet. Cependant, certaines choses qui paraissent un peu longues trouvent une raison d'être par la suite.

Ensuite, ce qui est arrivé à Êve est assez facile à deviner. Je ne parle pas de sa mort, mais de tout ce qui s'est passé avant. À partir du moment où elle raconte qu'elle a du mal à payer son loyer, on peut se douter de ce qu'elle va faire. L'histoire d'Êve est un peu clichée. Le plus gros est sûrement ce qu'elle apprend au sujet de sa mère, à un moment donné. Ici, je pense que l'auteur aurait dû s'en sortir autrement.
Le reste de ce qui est arrivé à Êve se tient très bien, et tout est crédible.

À un moment (juste après l'accident), Jack fait une chose qui donne à penser qu'il n'oubliera jamais Êve. L'auteur tente d'expliquer cette chose par la suite. Là encore, j'ai trouvé cela un peu gros.
L'histoire est intéressante, mais certaines choses sont quelque peu discutables.

Éditeur: Belfond.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Marie-Thérèse Gréau pour l'association Valentin Haüy.
Je n'ai pas l'orthographe exacte du nom de la lectrice, je lui présente donc mes excuses si celui-ci est mal écrit.

Acheter « L'ombre de l'autre femme » sur Amazon